La référence technique au service des éleveurs

fourrages

Observatoire des rations

Les systèmes d'alimentation évoluent

La forte autonomie alimentaire des élevages laitiers est une des particularités de la France. Quel que soit le type de système, entre 80 et 85 % de la ration totale est produite sur l’exploitation, 95 % des fourrages, et 6 à 49 % des concentrés.

En France, les systèmes d’élevages bovins et, par conséquent, les systèmes d’alimentation des bovins, sont très variés. Cela étant dit, la quasi-totalité des exploitations bovines s’appuient, pour l’alimentation de leur troupeau, sur des fourrages pour l’essentiel autoproduits sur l’exploitation.

Observatoire régional de la production bio

La barre des 100 000 ha bio franchie en Bretagne

Le cheptel de vaches laitières en bio ou en conversion a augmenté de 25% entre 2016 et 2017 et confirme le maintien de la dynamique de conversions laitières lors du 1er semestre 2017. Photo : P.Dureuil/Cniel

Grâce à une progression de 12% des surfaces entre 2016 et 2017, le cap des 100 000 hectares en bio a été franchi en Bretagne au cours de l'année 2017, selon les données de l'Observatoire régional de la production bio géré par la Frab.

INRA Lusignan

Sécuriser son système fourrager en été

Le sorgho, culture d'été moins sensible au déficit en eau que le maïs, permet de constituer des stocks fourragers pour faire face à la sécheresse estivale.

Les expérimentations menées à l'Inra de Lusignan depuis une dizaine d'années montrent l'intérêt de diversifier les fourrages pour sécuriser le système fourrager des exploitations laitières, particulièrement en période estivale. Les résultats ont été présentés lors des Journées de printemps de l'AFPF, en mars dernier.

foin et enrubannage

Une application plus précise pour Silo-King Dry

Le Silo-King Dry est un additif biologique polyvalent pour les foins et enrubannages de graminées. Photo : N.Tiers/Pixel image

Pour une utilisation optimale de son additif microbiologique Silo-King® Dry, s’appliquant directement sur le fourrage au moment du pressage, Jouffray-Drilaud optimise le procédé d’application.

Betador

Ecopsi innove la conservation de la betterave

Le Betador est obtenu par broyage, pressage et ensilage de la betterave. Le produit est consommable 48h après fermentation. Photo : N.Tiers/Pixel Image.

Alors que les betteraves fourragères sont habituellement conservées fraîches, en tas, la société Ecopsi propose un nouveau mode de conservation : les betteraves sont broyées, pressées et ensilées.

Concours Prairies

Régénérer une prairie grâce au sursemis

Chaque année, à l'occasion du Concours prairies organisé par le Gnis, des centaines d'étudiants réfléchissent à l'amélioration des systèmes fourragers à partir de cas concrets d'exploitations agricoles. Photo : DR

Le Gaec Uhalte-Borda élève un troupeau de brebis laitières de race manex têtes noires à Laguinge-Restoue, un petit village souletin des Pyrénées-Atlantiques (64). Dans le cadre du Concours prairies organisé chaque année par le Gnis, Marion Mercadal et Maider Zamponi, deux étudiantes en BTS au Legta Hector Serres dans les Landes, ont réfléchi à une solution pour améliorer les rendements…

Ration Gagnante

Raisonner la ration dès l'implantation avec LG

Choisir des variétés complémentaires de maïs et de fourragères pour optimiser la couverture des besoins des animaux, sur la base des apports journaliers recommandés, tel est l'objectif de la nouvelle démarche Ration Gagnante de LG Semences. Photo : M.Ballan/Pixel Image

LG Semences a lancé, à l'occasion du Space 2016, Ration gagnante, une nouvelle approche de l'alimentation animale basée sur la complémentarité du maïs et des fourragères prairiales et sur la couverture des apports journaliers recommandés (AJR), au profit de la rentabilité des exploitations.

Visites d’essais Damier vert en Lorraine

La luzerne sécurise la production de fourrages

Le début de bourgeonnement est le stade végétatif optimal pour récolter la luzerne.

Opter pour la luzerne fourragère en complément du maïs ensilage permet de sécuriser l’apport de fourrages, à condition de la récolter au bon stade. C’est le propos de la conférence organisée par la CAL Élevage lors des visites d’essais Damier vert les 11 et 12 juin près de Nancy.

Inra de Mirecourt

Des systèmes agricoles autonomes et rentables

Les 40 vaches du système herbager passent en moyenne 246 jours/an au pâturage. Elles produisent 5 100 kg de lait/an avec zéro concentrés. Photo : H.Grare/PixeI Image.

Jusqu'en 2004, l'exploitation agricole de l'Inra Aster-Mirecourt fonctionnait selon un système de polyculture élevage laitier classique. En 2004, l’unité a changé radicalement de système…

Production et conservation des fourrages

Mycotoxines: des effets insidieux à surveiller de près

Les effets des mycotoxines sont le plus souvent sournois, difficiles à diagnostiquer, mais très répandus: manque d'ingestion, diminution de la production de lait et performances de reproduction décevantes.

Substances produites par des champignons, les mycotoxines apparaissent sur céréales. Elles peuvent impacter, chez les bovins, le foie, les reins, les poumons, la reproduction, ou encore la production laitière. Les conséquences dépendent du niveau de contamination.