La référence technique au service des éleveurs

huiles essentielles

Médecines alternatives ou « complémentaires »

Des méthodes de soin pas si anodines

Les huiles essentielles peuvent s’utiliser en voie cutanée, respiratoire, utérine, oculaire et orale.

Dans le cadre du plan Ecoantibio, les médecines douces, dites « complémentaires » (homéopathie, phytothérapie, aromathérapie), suscitent l’intérêt de nombreux éleveurs bovins qui voient en elles des méthodes de soin faciles à mettre en œuvre et sans risque.

Aromathérapie

Des huiles essentielles contre les mammites

Les huiles essentielles peuvent être appliquées sur la mamelle, mais aussi dans certains cas sur l'épi du garrot, l'attache de la queue, par voie orale, etc. Photo : N. Tiers/Pixel Image

L'Adage, qui regroupe une centaine d'éleveurs d'Ille-et-Vilaine dont le système fourrager économe en intrants repose sur l'herbe pâturée, a engagé depuis 2008 des expérimentations autour de l'utilisation des huiles essentielles pour soigner les vaches.