La référence technique au service des éleveurs

idele

Projet Reine Mathilde

Viser l'autonomie alimentaire avec l'AB

Carl et Arnaud Guilbert ont commencé leur conversion en bio en 2009 avec Danone. CP : A.Cotens/Pixel Image

Depuis 2010, Carl et Arnaud Guilbert du Gaec Guilbert dans le Calvados accueillent la plateforme d’essais en agriculture bio du projet Reine MathildeCe projet multipartenarial regroupe organismes de développement filière comme l’Institut de l’élevage et acteurs économiques comme l’entreprise Les 2 vaches.

Compétitivité en élevage herbivore

Bien calculer son coût de production avec Couprod

Couprod, un logiciel qui analyse les résultats économiques pour repérer les leviers d'amélioration. Photo: A.Cotens/Pixel image

L’Institut de l’élevage lance son logiciel unique de calcul du coût de production, du prix de revient et de la rémunération permise par le travail : Couprod. Cet outil se veut adapté à toutes les exploitations d’élevages herbivores (bovins, ovins et caprins). À terme, il doit remplacer les divers outils Excel dédiés à chaque filière.

Impact environnemental

Combien de litres d'eau pour 1L de lait?

L’élevage laitier présente 3% du prélèvement d’eau en général pour l’abreuvement. Photo : Bernard 63-fotolia

Au même titre que le changement climatique ou que la pollution de l’air, la préservation de la ressource en eau est une préoccupation croissante. Selon une récente étude de l’institut de l’élevage, 1 à 3 litres d’eau sont consommés pour produire un litre de lait.

Marchés mondiaux des produits laitiers

Accélération en marche de la production laitière

Le marché européen des produits laitiers est solide mais mature. La croissance démographique européenne connaît une légère hausse mais la population n'absorbera pas pour autant les volumes additionnels. Le lait supplémentaire devra être être exporté, vers l'Asie notamment. Photo : Fotolia.

Après un premier semestre 2013 au ralenti, la production laitière mondiale connaît un rebond depuis le second semestre, qui se poursuit en ce début d'année 2014. L'Europe, la Nouvelle-Zélande et désormais les Etats-Unis se mobilisent pour répondre à la demande toujours croissante des bassins déficitaires en production, à commencer par la Chine.

Pages