La référence technique au service des éleveurs

insémination artificielle

Élevage

L’impact environnemental réduit par l’insémination

Le progrès génétique plus rapide et le plus faible nombre d'animaux nécessaires à la production de doses placent le schéma de sélecton génomique comme le moins impactant de tous sur l'environnement. Photo : DR

Un élevage laitier passant de la saillie naturelle à l'insémination artificielle (schéma de sélection classique ou génomique) peut réduire son empreinte environnementale de 7 à 11 % en cinq ans. 

Insémination artificielle

La génétique en quelques clics avec e-Sémin

Avec e-Sémin, Origenplus ambitionne de devenir le premier acteur sur le marché de la vente de doses par Internet d'ici cinq ans. Photo : D.Bodiou/Pixel Image

Origenplus, 3e coopérative d'insémination et de sélection française, a lancé le 15 septembre au Space, e-Sémin, une filiale dédiée à la vente de semences sexées et conventionnelles par Internet. L'entreprise a également développé une application mobile gratuite d'aide à l'accouplement.

Accouplements

Le croisement bovin laitier reste très minoritaire

Le croisement bovin laitier se développe, mais reste très minoritaire. Pour les IA premières (premier choix de l’éleveur), seulement 0,6% sont en croisement avec une autre race laitière. 86,7% sont en race pure prim’holstein. Photo : CNIEL

Le croisement laitier consiste à accoupler des femelles d'une race laitière ou des femelles croisées de type laitier à des taureaux d'une autre race laitière pour produire des femelles qui seront élevées dans le troupeau pour la production et la reproduction.

Assemblée générale Gènes diffusion

Gènes diff à la conquête de l’Ouest et de l’Est

Alain Guillaume, président et François Desmons, directeur de Gènes diffusion lors de l'assemblée générale du 23 juin 2015. Photo: A.Cotens/pixel image

Gènes diffusion continue sur sa lancée ! La coopérative l’a annoncé lors de son assemblée générale le 23 juin : malgré les difficultés en lait et en viande, elle continuera à étendre son périmètre et à proposer de nouveaux services et caractères de sélection.

EARL Guillemot, Morbihan

Atteindre plus de 70% de réussite à l'insémination

Les tests Predi’Bov sont commercialisés par les vétérinaires et les coopératives d’insémination. Photo N. Tiers/Pixel image.
L'EARL Guillemot a essayé le test d'ovulation Predibov. À partir d'une prise de sang, il permet de programmer l'insémination au moment idéal.

Insémination artificielle sexée

La semence sexée utilisée dans 37% des élevages

En 2013 et en race montbéliarde, 53% des veaux nés sont des petites génisses. Photo: Pascal Martin-Fotolia

En 2014, plus de 570 000 inséminations artificielles (IA) sexées ont été enregistrées, soit une augmentation de 39 % par rapport à 2013. Ce chiffre signifie que 7,8% des IA sont des IA sexées. C’est une pratique de plus en plus répandue en insémination artificielle. Selon l’Institut de l’élevage, la semence sexée est utilisée dans 37% des élevages français.

AG Amélis - Génoé - Urcéo

Evolution renforce sa R&D et prépare des brevets

Vincent Rétif, président adjoint d'Evolution en charge de la R&D, a souligné l'importance de la rentabilité de l'investissement en R&D. Photo : N. Tiers / Pixel image.

Amélis, Génoé, Urcéo : les trois entreprises de génétique animale qui constituent l'union Evolution depuis le 1er janvier 2013, ont tenu leurs assemblées générales ensemble le 28 mai à Rennes.