La référence technique au service des éleveurs

jeunes bovins

Agenda

Arvalis : journée technique à St-Hilaire-en-Woëvre

Le jeudi 19 octobre 2017, Arvalis organise sa Journée technique fourrage et engraissement à la ferme expérimentale professionnelle Lorraine Arvalis de Saint-Hilaire-en-Woëvre. Photo : Arvalis

Le jeudi 19 octobre 2017, Arvalis organise sa Journée technique fourrage et engraissement à la ferme expérimentale professionnelle Lorraine Arvalis de Saint-Hilaire-en-Woëvre. Au programme de ce rendez-vous, quatre ateliers techniques autour de l’alimentation, des bâtiments et de l’énergie.

Bovins viande

Petite leçon de contention

Le système de contention Sécu'Prov a coûté à l'EARL Pasquier 24 000 euros. Photos : N. Tiers/Pixel image

Ter'élevage, le groupement de producteurs bovins de Terrena, organisait le 15 mars dernier une journée portes ouvertes pour présenter l'offre de Proval (filiale équipement de Terrena) en matière de contention des bovins.

Engraissement des jeunes bovins

Neobif teste de nouvelles conduites alimentaires

L'allègement des carcasses est sans incidence sur la qualité des carcasses et des viandes. Photo : H.Grare/Pixel Image

La rémunération des quelque 90 000 éleveurs allaitants français est dépendante des prix du maigre et du gras mais aussi des coûts alimentaires, qui n’ont cessé d’augmenter depuis dix ans.

Ferme expérimentale de Mauron

Une piste pour réduire le coût alimentaire des JB

La substitution du soja par de la luzerne ou du trèfle violet sous forme enrubannée se traduit, dans une ration à base de blé, par une amélioration du revenu d’environ 10 %.  Photo : D. Bodiou/pixel image

Introduire de la luzerne ou du trèfle violet dans une ration jeunes bovins à base de blé améliore le revenu, alors que celui-ci est légèrement dégradé avec une ration à base de maïs ensilage. Tel est l’enseignement d’une étude menée à la station expérimentale bovine de Mauron (Morbihan).

Engraissement jeunes bovins

Ration JB maïs-luzerne : des ajustements à prévoir

Dans les conditions de l’essai, la ration maïs ensilage + luzerne entraîne une baisse de croissance de 100g. Une baisse de performances peut-être liée à une diminution de la densité énergétique de la ration.

La luzerne enrubannée comme seul complément azoté d’une ration à base de maïs ensilage faiblement complémenté en énergie, entraîne une baisse des croissances et une dégradation de l’indice de consommation des jeunes bovins.

Viande bovine

Bovinéo: une première année qui porte ses fruits

La création de Bovinéo a permis de réduire de 15% le nombre de kilomètres effectués par les camions de ramassage.

Bovinéo, fusion de la coopérative Géo et du groupement bovin de la coopérative Cavac, dresse après un an de fonctionnement un premier bilan positif, à l'occasion des portes ouvertes du centre de tri du Margat à La Ferrière (V

Jeunes bovins à l'engraissement

FeverAlert', la boucle qui détecte l'hyperthermie

La boucle Expertis FeverAlert' émet un signal lumineux si la température auriculaire dépasse 39,7°C.

MSD Santé Animale lance Expertis FeverAlert', une boucle auriculaire lumineuse de détection de l'hyperthermie chez les bovins, ou plus simplement une boucle qui alerte en cas de fièvre des bovins. L'enjeu est simple: détecter précocément l'hyperthermie des bovins.

Groupe Terrena

Ter'élevage : tension en bovins et relance ovine

Christophe Godet (à gauche) et Jacques Chauviré, président et directeur de Ter'élevage, le 20 mars à l'assemblée générale de Mésanger.

Lors de son assemblée générale du 20 mars à Mésanger (Loire-Atlantique), l'union de coopératives Ter'élevage a annoncé pour 2013 un chiffre d'affaires de 287 millions d'euros et un résultat négatif de 177 000 euros.

Économie

Le paradoxe de la filière viande bovine française

La filière viande bovine française est menacée par des accords commerciaux qui devraient ouvrir davantage le marché européen aux viandes des pays tiers (Canada, États-Unis, Brésil...). Crédit photo : H.Grare/Pixel Image

Le cheptel bovin européen ne cesse de régresser : il a perdu 10% de ses vaches en dix ans. Un phénomène lié à la restructuration du cheptel laitier. Le cheptel allaitant est, en effet, resté relativement stable. Il dépasse désormais largement le cheptel laitier. Avec 4,1 millions de vaches, la France compte un tiers du cheptel allaitant européen.

Pages