La référence technique au service des éleveurs

parasitisme interne

Parasitisme interne des bovins au pâturage

« Le but, c’est de ne pas avoir à soigner »

« Pour gérer au mieux le parasitisme interne lié au pâturage, il faut connaître ses parcelles, les améliorer, bien gérer le pâturage, bien observer. On accumule l’expérience avec les années », confie Jean-Pierre Bailly.

Si le pâturage offre une nourriture de qualité à moindre coût, il a un inconvénient majeur : les bovins au pâturage sont soumis à un certain nombre de parasites internes : les strongles gastro-intestinaux, les strongles respiratoires, la grande douve, le paramphistome.