La référence technique au service des éleveurs

Trévarez

Conversion d'un atelier lait à l’agriculture biologique

« Le bio n’est pas une solution de sauvetage »

La conversion en bio entraîne une modification profonde des équilibres : un recul de la production laitière, une baisse des rendements des cultures, une hausse de la surface fourragère. Photo : V Brocard

En cette période de crise du lait, de nombreux éleveurs en quête d’une meilleure valorisation de leur production s’intéressent à la conversion en bio.

Station expérimentale Trévarez

Un maïs plus productif et plus écolo en rotation

Un maïs cultivé après le retournement d'une prairie pâturée permet un avantage de 3 tMS/ha par rapport à un maïs cultivé en monoculture. Photo : M. Ballan/Pixel image

Un meilleur rendement avec moins de produits phytosanitaires consommés : voilà ce que permet un maïs fourrage cultivé dans une rotation avec céréales et prairie, comparé à un maïs en monoculture.