La référence technique au service des éleveurs

Listes des articles de Danielle Bodiou

Dussau-Distribution

Le paillage et la distribution d’aliments en une machine

Publié le 21/09/2021 par Danielle Bodiou dans
Le système de distribution Cœur éco paille et fourrage, dont un prototype était présenté pendant toute la durée du Space, conjugue simultanément le paillage et la distribution des aliments et de tous les fourrages. CP : D. Bodiou/Pixel6TM

À l’occasion du Space, la société Dussau-Distribution et son bureau d’études Inateco ont présenté, en avant-première, un nouveau concept de système de distribution : Cœur éco paille et fourrage.

Conjoncture

En juin, la collecte et les prix du lait en hausse

La collecte laitière française a progressé de 0,8 % en juin 2021. Elle est toutefois repartie à la baisse dès la semaine 24 (mi-juin), et la tendance semble s’être accentuée sur les semaines suivantes. CP : C Helsly/ Cniel

Selon la dernière note de conjoncture mensuelle filière lait de vache publiée par FranceAgriMer, la collecte laitière a progressé de 0,8 % en juin 2021, pour s’établir à 1,98 milliard de litres. D’après les sondages hebdomadaires, la collecte est toutefois repartie à la baisse dès la semaine 24 (mi-juin), et la tendance semble s’être accentuée sur les semaines de juillet et du début du mois d’août. Sur cette période, la collecte s’est retrouvée en dessous de la moyenne sur cinq ans.

Conjoncture gros bovins

La demande dynamique soutient les cotations des vaches

Publié le 07/09/2021 par Danielle Bodiou dans
En semaine 32, la cotation de la vache O3 est de 3,48kg, un niveau jamais atteint depuis septembre 2015. CP : Adobe Stock

Selon la dernière note de conjoncture mensuelle filière bovine publiée par FranceAgriMer, le marché est resté porteur au mois d’août pour les gros bovins, notamment pour les vaches et les jeunes bovins.

Salon

Le Space de retour du 14 au 16 septembre à Rennes

Publié le 02/09/2021 par Danielle Bodiou dans
Après une année 2020 sans aucune édition physique, le Salon international de l’élevage ouvrira ses portes le 13 septembre, à Rennes. CP : Space

Après une année 2020 sans aucun Salon physique, le Space retrouve le parc des expositions de Rennes, du 14 au 16 septembre 2021. Pour sa 35e édition, le Salon international de l’élevage, qui devrait réunir 1 100 exposants, dont 323 entreprises internationales, s’offre en complément une journée 100 % digitale « derrière les écrans », le vendredi 17 septembre.

Observatoire des mycotoxines

Des repères zootechniques pour évaluer le risque lié aux mycotoxines

L’Observatoire des mycotoxines s’est engagé dans la mise en avant de repères zootechniques qui traduisent un risque potentiel lié aux mycotoxines. CP : M-D.Guihard/Pixel6TM

Initié en Bretagne en 2018, l’Observatoire des mycotoxines permet de réaliser sur plusieurs années une cartographie des teneurs en mycotoxines présentes dans l’ensilage de maïs

Salon professionnel

Quatre jours pour visiter le Sommet de l’élevage

Publié le 08/07/2021 par Danielle Bodiou dans
Cette 30e édition du Sommet de l’élevage devrait réunir 1450 exposants qui présenteront leurs offres dans les secteurs du machinisme agricole, des équipements, des fournitures et des services pour l’élevage. ©Sommet de l’élevage

Le Sommet de l’élevage, 1er rendez-vous européen des professionnels de l’élevage, ouvrira de nouveau ses portes, du 5 au 8 octobre 2021, à la Grande Halle d'Auvergne, à Cournon. Pour sa 30e édition, le Salon s’offre une journée supplémentaire en passant de trois à quatre jours d’ouverture.

Alimentation animale

Duralim crée un observatoire des risques de déforestation importée

L’Observatoire du risque de déforestation importée est le nouvel outil de Duralim destiné à lutter contre la déforestation liée à l’importation de soja. © Imago Photo/Adobe stock

Afin de lutter contre la déforestation liée à l’importation de soja, Duralim, la plateforme collaborative pour l’alimentation durable des animaux d’élevage, a créé l’Observatoire du risque de déforestation importée.

International

Mexique : 2020, nouvelle année record pour la production de viande bovine

L’impact de la crise de la Covid-19 a été limité pour la filière viande bovine au Mexique, selon Arnault Villaret. CP : Adobe Stock.

Grand pays d’élevage, le Mexique était en 2020 le huitième producteur mondial de viande bovine, le dixième exportateur de viande bovine et le premier exportateur de bovins vivants.

 

Marchés mondiaux du lait

États-Unis : une filière laitière en bonne forme

Aux États-Unis, la hausse de la production laitière est principalement imputable à la capitalisation du cheptel et à l’amélioration des performances des vaches. CP : Adobe Stock.

Malgré la crise sanitaire liée à la Covid-19, la filière laitière aux États Unis est restée dynamique en 2020. Sur l’année, la production de lait a progressé de 2% par rapport à 2019 pour dépasser la barre symbolique des 100 millions de tonnes, et ce malgré les destructions de lait observées en mars et en avril dans certains États.

Santé

L’abreuvement et l’alimentation, points clés pour limiter les impacts du stress

L’eau doit être disponible en qualité et en quantité. La recommandation est de 8 à 10 cm de points d’eau par vache. CP : Pixel6TM

Le stress thermique peut avoir un impact significatif sur la production et sur le bien-être des bovins. Afin de limiter ses effets sur le troupeau laitier, des leviers peuvent être actionnés, à commencer par la gestion de l’alimentation et de l’abreuvement. 

Pages

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site