La référence technique au service des éleveurs

Conjoncture laitière

Baisse de la production de beurre dans l’UE

Dans l’UE-27, les fabrications de beurre ont baissé de 4% sur la période de janvier à avril par rapport à 2021. © Tashka2000/Adobe Stock

La collecte laitière continue de reculer, et impacte les fabrications de beurre dans l’Union européenne. Elles ont reculé de 4% sur la période janvier-avril 2022 par rapport à 2021, explique l’Institut de l’élevage dans son dernier numéro de Tendances lait viande.

Prix des intrants en augmentation partout dans le monde, conditions climatiques sèches qui ne favorisent pas la pousse de l’herbe en Europe, et creux saisonnier en Océanie. Malgré des prix du lait en hausse, « la collecte de lait baisse d’une année sur l’autre dans presque tous les bassins excédentaires », explique l’Institut de l’élevage dans son dernier Tendances lait viande.

Moins de lait signifie moins de disponibilités pour les fabrications de beurre, dont le marché reste tendu. D’autant plus lorsque s’ajoute à cela, comme dans l’Union européenne, un décalage vers les fabrications de crème.

« Dans l’UE-27, les fabrications de beurre ont baissé de 4% sur la période de janvier à avril  par rapport à 2021 tandis que celles de crème augmentaient de 3% sur la même période », explique l’Idele.

La France fait toutefois une exception, car les fabrications de beurre y restent stables.

Les exportations ont repris

Malgré ces baisses de production, les exportations de beurre ont repris, et augmentent par rapport à 2021, sans toutefois retrouver les niveaux de 2020.

« Cette hausse est permise principalement grâce à des échanges de nouveau conséquents au 1er trimestre avec le Royaume-Uni (+84% /2021). En France, les exportations vers les pays tiers ont progressé de 21% sur janvier-mars/2021. Outre la hausse vers le Royaume-Uni (+30%), les exportations augmentent également vers les États-Unis (+66%), l’Arabie Saoudite (+22%) ou encore la Corée du Sud (+63%). Ces marchés compenseront peut-être la moindre demande chinoise dans les mois à venir (-6% d’importations de beurre français sur les 3 premiers mois/2021) », indique l’Idele.

« La baisse des disponibilités combinée à la hausse des exports assèche le marché intérieur et conduit les prix à fortement augmenter. En France, le prix du beurre sur le marché spot est proche de 7800 €/t en semaine 23 selon la cotation Atla. Les échanges à ce prix sont néanmoins réduits, les opérateurs ayant fait des couvertures en amont. Dans ce contexte, le prix moyen des facturations est bien moindre : il reste pour le moment à 6500 €/t en semaine 23 », ajoute l'institut.
 
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site