La référence technique au service des éleveurs

Génisses

Complémenter et déparasiter pour une transition parc-étable réussie !

Publié le 02/10/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Complémenter et déparasiter pour une transitons parc-étable réussie ! ©E.Thomas/Pixel6TM

Si vos génisses laitières sont encore au parc, la période de transition alimentaire ne va pas tarder à arriver. En effet, il est conseillé de préparer cette étape entre quinze jours et trois semaines avant leur retour à l’étable. 
 
La difficulté lors de cette période est de bien préparer le rumen de la génisse pour que le changement d’alimentation soit le moins brutal possible. Une attention particulière est à porter au rumen. Il est composé d’une flore cellulolytique, des bactéries qui dégradent la cellulose présente dans l’herbe et les fourrages, et d’une flore amylolytique qui dégrade l’amidon. Au parc, si la génisse n’est pas complémentée, seule la flore cellulolytique est active, d’où l’importance de préparer l’animal au changement de ration.

« Pour une rentrée en bâtiment fin octobre-début novembre, il est préférable de préparer les génisses à partir de mi-octobre en commençant à les complémenter au parc avec un fourrage sec et les compléments qu’elles auront dans la ration l’hiver », explique Jérôme Larcelet, consultant nutrition chez Seenorest.

Si les bêtes sont complémentées en amont, elles peuvent rester au parc jusqu’au moment où la portence ne le permet plus. Ainsi, des économies de paille pourront être réalisées et les animaux seront prêts le jour J.  

Complémenter pour maintenir le GMQ

Dans tous les cas, en fin de saison il est conseillé de complémenter les génisses car l’herbe perd de sa qualité et devient plus riche en eau ainsi qu'en azote. Ainsi, le fourrage ou les céréales ralentissent le transit et maintiennent le GMQ.

« Mon conseil serait de rentrer en priorité le lot à inséminer, précise Jérôme Larcelet. Le changement brutal de ration, la nouvelle ambiance dans le bâtiment et un éventuel soin contre les parasites stressent les génisses. Plus ces opérations seront anticipées moins le retard de reproduction et les échecs sur la première IA seront prononcés. » 

Par ailleurs, pour que l’animal soit le mieux dans son nouvel environnement, il est recommandé de procéder à une tonte sanitaire afin de limiter la transpiration et éviter ainsi les courants d’air sur un pelage humide qui pourraient entraîner une grippe, par exemple. 

Penser au déparasitage

Le conseiller en nutrition met également en avant l’importance du déparasitage qui est bien entendu à raisonner en fonction de l’âge des génisses et à l’échelle de l’exploitation. 
Les parasites peuvent affecter le GMQ, il est important, si besoin, de traiter les animaux contre les strongles digestifs, les paramphistomes ou encore les douves. 

« Avant d’effectuer un déparasitage, un petit coup de pouce peut être donné à l’animal à l’aide d’une cure de cinq jours d’huile de foie de morue ou de vinaigre de cidre. D’après certains essais, les cures amélioreraient son efficacité », reconnaît Jérôme Larcelet. 

Une cure d’huile de foie de morue aide la génisse à se recharger en oligo-éléments et en vitamine. Il est préconisé sur une durée de cinq jours de donner entre 20 et 30 ml d’huile par génisse et par jour. Le coût se chiffre en moyenne à 75 cts/génisse pour l’intégralité de la cure. Concernant le vinaigre de cidre, la dose recommandée est de 40 à 50 ml par génisse et par jour pour un coût estimé à 35 cts/génisse pour l’intégralité de la cure. 
 
Un changement de ration en douceur et un déparasitage si besoin suivie d’une ration équilibrée sont les trois cases à cocher pour une transition alimentaire réussie. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site