La référence technique au service des éleveurs

Bâtiment d’élevage

Des prototypes virtuels pour imaginer vos futures constructions

Publié le 26/05/2020 par Marie Dominique GUIHARD dans
L'un des projets de RMT bâtiment de demain a été de construire des prototypes virtuels. Ici, un bâtiment dont l'axe majoritaire est un coût raisonné. CP : DR

Dans le cadre des projets du réseau mixte technologique (RMT) bâtiments de demain entamés depuis 2008, l’Institut de l’élevage vient de diffuser les premiers prototypes de bâtiments virtuels.

Ces cas de figure sont disponibles sur le site de RMT et peuvent être matière à réflexion pour les éleveurs qui envisagent de construire de nouveaux bâtiments. Ces prototypes s’articulent autour de trois axes et peuvent être modulés en fonction de différents objectifs : le coût raisonné, l’environnement et l’élevage de précision.  

L’institut a pris comme exemple deux cas en bovins lait, l’un dont l’objectif vise un coût raisonné de la construction (180 vaches, salle de traite en épi de deux fois onze, trois unités de main-d’œuvre et pâturage en deux lots), et l’autre orienté vers des choix limitant les impacts environnementaux (250 vaches gérées en trois lots, robot de traite de 28 places, cinq unités de main-d’œuvre et pâturage partiel). Dans le premier cas, l’éleveur souhaite augmenter son troupeau et gagner en productivité. Ainsi, le logement des vaches en production est construit en structure légère et les aires d’exercice plus ou moins couvertes afin de diminuer les coûts d’investissement. Les deux couloirs d’affouragement ont également été réduits et les bardages limités au maximum. Le logement est séparé du bloc de traite par l’accès au pâturage pour gagner du temps, et la conduite 100 % lisier a été choisie.

Dans le second cas, deux bâtiments bipentes accolés avec un couloir central de distribution pour les vaches en production et taries ont été imaginés. Deux autres bâtiments renferment le bloc de traite, ses annexes, la préparation au vêlage, et le bloc d’isolement rattaché au bloc de traite. Pour limiter l’impact environnemental, l’eau de toiture est récupérée afin de laver les sols, cette dernière étant végétalisée pour améliorer l’isolation. Enfin, des équipements sont installés pour réduire la consommation d'énergie.   
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site