La référence technique au service des éleveurs

Litière des jeunes bovins

Économiser la paille sans pénaliser les animaux

Un atelier d’engraissement de 200 places avec une rotation de 1,5 bande par an et une durée d’engraissement de 240 jours, peut économiser près de 112 t de paille par an.

Diminuer la quantité de paille de litière des jeunes bovins, c'est possible... à certaines conditions. Voilà ce qui ressort d'un essai mené en 2013, à la station expérimentale Arvalis-Institut du Végétal de Saint-Hilaire-en-Woëvre (Meuse). Son objectif: tester l’impact d’une modulation ou d’une réduction de la quantité de paille.

L'expérimentation a été réalisée sur trois lots de jeunes bovins charolais engraissés durant 27 semaines avec une ration à base de maïs. Chacun des trois lots était paillé avec de la paille de blé. Le paillage avait lieu le lundi, le mercredi et le vendredi matin, après l’alimentation.
Le premier lot, lot témoin, a bénéficié de 5,5kg de paille/animal/jour. La quantité a été diminuée de 25% pour le deuxième lot et modulée pour le troisième lot.

Marine Debout, en charge de l'étude, explique:

Pendant les 60 premiers jours, les animaux ont bénéficié de 5,5kg de paille/animal/jour. Les 115 jours suivants, c'est-à-dire la période la moins à risque, la quantité de paille a été diminuée de 50%.  Nous pensions moduler la quantité les 60 derniers jours mais nous n’avons pas eu besoin de le faire. Nous avons maintenu la quantité de paille à 2,75 kg/animal/jour.

Des performances maintenues

Marine Debout poursuit:

Tout au long de l’essai, nous avons évalué l’impact sur la croissance des animaux, leur bien-être et le comportement de la litière.

J'ai notamment étudié la propreté des animaux. Je me suis appuyée pour cela sur la grille éditée par l’Institut de l’élevage.  Au début de l’essai, nous n’avons pas observé de différence significative entre les lots, même celui avec 50% de paille en moins. En revanche, les animaux du lot 3 étaient légèrement plus sales en fin d’essai. Mais la note de propreté reste correcte et conforme aux exigences des abatteurs.

Autre critère pris en compte: le nombre d’animaux couchés. Aucune différence n'a été observé entre les lots. Les modulations de paille n’ont donc pas d’impact sur le confort des animaux.

Quant aux performances de croissance, elles ont été d'un bon niveau, et comparables quel que soit le lot: la  croissance moyenne sur la période d’engraissement est de 1705g/j en 166 jours pour un poids d’abattage moyen de 414,5kg de carcasse.
 
Concernant l’état de la litière, le taux de matière sèche connaît la même progression quel que soit le niveau de paillage. La température évolue également de façon constante et identique dans chacun des trois lots.

Au final, une économie de 25 à 30% de paille est possible, tout en conservant des animaux propres et les mêmes performances de croissance.

Pour un atelier d’engraissement spécialisé de 200 places avec un taux de rotation de 1,5 bande par an et une durée d’engraissement de 240 jours, cela peut représenter près de 112 tonnes de paille économisées chaque année.

Didier Deleau met toutefois en garde:

Il faut aussi prendre en compte le fait que le bâtiment d’engraissement de la station est bien ventilé, qu’il y a peu de problème d’humidité, que les abreuvoirs sont bien positionnés, et les box raclés trois fois par semaine. Tout cela aide à limiter le salissement des animaux. Certes, il est possible de moduler la quantité de paille, mais si et seulement si l’éleveur adopte des pratiques adéquates.

Lire aussi:
Les bâtiments bovins de demain: économes en paille et producteurs d'énergie
Récolter les rafles de maïs pour nourrir les bovins
Piloter un atelier d'engraissement avec JB-Box
Le bien-être animal pour améliorer la productivité
Dossier "Bâtiment et santé des animaux", "Cultivar Élevage" et "Cultivar montbéliarde" n°671, avril 2014.
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site