La référence technique au service des éleveurs

Alimentation

Engraisser les bovins avec de la crème de pois, est-ce bénéfique ?

Publié le 01/03/2021 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Engraisser les bovins avec de la crème de pois, est-ce bénéfique ? ©MD.Guihard/Pixel6TM

La station expérimentale Arvalis de Saint-Hilaire-en-Woëvre a réalisé un essai en incorporant de la crème de pois dans la ration de bovins à l’engraissement. 
 
Dans le cadre de son développement, l’usine de Roquette située en Picardie traite le pois par voie humide afin d’en extraire l’amidon et la protéine. Deux coproduits humides sont issus de cette opération, la pulpe et le soluble de pois. Le mélange de ces deux éléments constitue la crème de pois. À la demande de l’entreprise, la station expérimentale Arvalis de Saint-Hilaire-en-Woëvre a réalisé des essais sur des lots de jeunes bovins de race charolaise. 

25,6 % de teneur en MAT

Dans cet essai, la valeur alimentaire de la crème de pois s’établit à 0,996 UFV, 140 g PDIN et 92 g de PDIE/kg MS. Au cours de l’essai, la teneur en matière sèche de la crème de pois était de 25,6 %, la teneur en MAT (matières azotées totales) de 19,9 %, de 5,1 % de cellulose brute et de 20,2 % d’amidon. 

Trois lots de 16 bovins charolais

Afin de voir les effets de la crème de pois, l’Institut a composé trois lots de 16 jeunes bovins. Le lot témoin avait une ration constituée de 50 % de maïs fourrage, 30 % d’orge et 20 % de tourteau de colza, en base MS. La crème de pois a été ajoutée dans les deux lots suivant à 13 % de la ration soit 5 l et à 24 %, soit 10 l. 
Le lot pois 5 l a été complémenté par 20 % d’orge et 17 % de tourteau de colza. Le lot pois 10 l, quant à lui, a eu le droit à un complément de 15 % d’orge et 11 % de tourteau. 
Durant la durée expérimentale de 138 jours, les jeunes bovins avaient accès à volonté à la ration, des pesées étaient réalisées tous les 28 jours et tous ont été engraissés jusqu’à 420 kg de carcasse. 

Quid des résultats ? 

Une fois ces 138 jours passés, les performances de croissance ne se révèlent pas être significativement différentes entre les lots. Dans le cas de la substitution partielle de l’orge (- 32 %) et du tourteau de colza (- 21 %) par 5 l de crème de pois, le GMQ est supérieur de 3 % au témoin. La durée d’engraissement est réduite de dix jours pour un poids d’abattage équivalent au lot témoins. 
Dans le cas du lot pois 10 l, la substitution partielle de l’orge (- 50 %) et du tourteau de colza (- 46 %) a entraîné une baisse de 6 % du GMQ par rapport au témoin. Le poids d’abattage est également inférieur de 22 kg.

Ne pas dépasser 25 % de la ration 

Arvalis, conclut cette expérimentation en affirmant « qu’il est possible d’incorporer la crème de pois dans les rations mélangées des jeunes bovins, jusqu’à 25 % de la matière sèche de la ration, sans pénaliser significativement les performances zootechniques. »

Dans le cas d’un complément d’une ration comprenant de l’ensilage de maïs, la proportion de 15 % de crème de pois ingérée semble être la plus adaptée. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site