La référence technique au service des éleveurs

Viande bio

La production de viandes bio a doublé en cinq ans

Publié le 08/07/2021 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
La production de viandes bio a doublé en cinq ans. ©AdobeStock/jcavale

L’Observatoire des viandes bio d’Interbev a dévoilé le bilan de l’année 2020. Alors que la production de viande bovine et ovine a continué sa progression, la viande porcine a connu un développement moins marqué que les autres années. 
 
En cinq ans, la production de viandes bio a doublé en passant de 29746 à 59115 tonnes entre 2015 et 2020. Les volumes d’abattage, toutes espèces confondues, ont quant à eux progressé de 10% sur l’année passée. 
 

« Les ventes dans les circuits de distribution représentés par les grandes surfaces, les magasins spécialisés, les boucheries artisanales et la vente directe sont en progression, avec une croissance remarquable de +18% en boucheries artisanales par rapport à 2019 », chiffre Interbev.

La viande bovine en hausse de 12%

La production de bovins bio allaitants et laitiers a augmenté de 12% entre 2019 et 2020 en volume. Cette croissance s’explique par la hausse de 17% de production de génisses mais aussi par de nombreux élevages qui se sont convertis en agriculture biologique. Autre fait majeur dans la filière viande bovine bio, l’augmentation des ventes de viande hachée. Elles ont progressé de 11,2% en volume et de 11,6% en valeur en passant de 4347 tonnes en 2019 à 4834 tonnes en 2020. 

Production stable pour la viande de veau

Après une augmentation de 7% des volumes de viande bio de veau en 2019, l’année passée enregistre une stabilisation avec seulement 1% de croissance en volume. Des chiffres affectés par la pandémie.

« Face aux incertitudes, les professionnels ont, en effet, dû réorienter certains animaux vers la production de broutards, de génisses ou de bœufs, avec une diminution des volumes d’abattage », indique Interbev.

La production ovine en hausse de 11%

En filière ovine, à l’inverse, la production est en hausse de 11% en volume par rapport à 2019 avec 2060 tonnes produites. Elle s’explique par une meilleure adéquation entre l’offre et la demande et également par le passage en agriculture biologique de nombreux troupeaux ovins.
 
Enfin, du côté de la filière porcine, la production de porcs a connu une croissance moins marquée que les années précédentes. Ainsi, en 2020, 21607 tonnes ont été produites contre 19795 tonnes en 2019, soit une augmentation de 9%.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site