La référence technique au service des éleveurs

Collecte laitière

Le prix du lait stimule encore la collecte mais...

Les éleveurs augmentent leur production laitière grâce à une conjoncture toujours favorable en termes de prix du lait  Photo : C.Helsy/CNIEL

En septembre 2014, la collecte laitière française avait encore progressé de 7,4% par rapport à septembre 2013 et atteint 1,86 milliard de litres. La collecte est notamment en hausse dans les régions de l'ouest et du nord de la France (+10,8% en Lorraine-Alsace, +7,8% en Pays de la Loire, +9,6% en Basse-Normandie et +6,8% en Bretagne), alors qu'elle reste stable dans les régions du Sud. 

Dans une publication Agreste publiée le 17 novembre, le ministère de l'Agriculture indique :

Grâce à une conjoncture toujours favorable en termes de prix du lait (les conséquences de l'embargo russe ne s'étant pas encore fait sentir à cette période), les éleveurs augmentent leur production laitière

388 €/1000 litres en septembre

En septembre, le prix du lait standard 38/32 g/l est évalué à 388 €/1000 litres, soit une hausse de 17 €/1000 litres (+5%) par rapport au prix du mois de septembre 2013. Mais il reste stable par rapport au mois d'août 2014.
 
En cumul depuis le début de la campagne 2014/2015, la collecte de lait de vache progresse de 6,7% par rapport à la campagne 2013-2014. Toutefois, la collecte de lait cumulée depuis le début de la campagne 2014-2015 et corrigée de la matière grasse, serait en retrait par rapport au quota national : le «déficit» estimé à la fin de septembre 2014 avoisinerait 253000 tonnes, soit 2% de la collecte nationale.

Dans le dernier sondage hebdomadaire de FranceAgriMer publié le 18 novembre et qui concerne la semaine du 3 au 9 novembre (semaine 45), la collecte semble se stabiliser : -0,1% par rapport à la semaine 44, et +0,6% par rapport à l'année précédente.

Baisse attendue en janvier

Serait-ce l'effet des premières alertes quant à l'évolution du prix du lait pour les mois à venir ? Ainsi, l'EMB (European milk board), réuni pour son assemblée générale les 20 et 21 novembre à Saint-Brice-en-Coglès en Ille-et-Vilaine, indique dans un communiqué du 21 novembre que désormais :

Dans tous les pays, les prix du lait dévissent. Des laiteries en Belgique auraient déjà annoncé leur intention de ne plus payer que 25 centimes le kilo dès janvier.

De son côté, la FNPL s'attend à une baisse du prix du lait en France à partir de janvier, sous l'effet de la baisse des prix des produits industriels, conséquence notamment de l'embargo russe. Certains industriels français n'ont pas hésité à annoncer des baisses de prix dès la fin de l'année 2014.

Lire aussi :
Lait, un nouveau service de prévision de collecte
Un potentiel laitier français inexploité
Accélération en marche de la production laitière
Lait: la reprise de la collecte pourrait durer
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site