La référence technique au service des éleveurs

Bien-être animal

L'eau d'abreuvement en bâtiment : extrême rigueur par fortes températures

Publié le 07/08/2020 par dans
Les bovins doivent être très confortablement installés lorsqu’ils boivent. Photo : Pixel6TM

Indispensable à la vie, l'eau d'abreuvement est l’aliment le plus important des bovins. Souvent sous-estimée, elle est pourtant primordiale pour permettre de bonnes performances zootechniques ainsi que pour maintenir la santé des bovins. De mauvaises conditions d’abreuvement peuvent réduire de plus de 200 kg de lait la production laitière sur une lactation et occasionner des troubles de santé, surtout l’été. Avec des étés de plus en plus chauds et un réchauffement climatique indéniable, préoccupez-vous de la qualité et de la quantité d’eau à disposition de vos animaux  !

Trois aspects doivent absolument être respectés  : l’eau doit être de qualité, facilement accessible et disponible en permanence. 

Concernant la QUALITÉ, on parle de recommandations et non de normes  : 

  • L’eau doit être dépourvue de germes pathogènes responsables de troubles sanitaires majeurs (absence de salmonelles, leptospires, listéria…).

  • Elle doit également contenir le minimum de germes fécaux, tels que Escherichia coli et entérocoques (on tolère 10 bactéries/100 ml). Afin de maintenir la qualité de l’eau, tous les points d’eau doivent être vérifiés chaque jour et nettoyés minutieusement au moins une fois par semaine, une vache détecte 0,05 g de bouse par litre et diminue sa consommation dès 2,5 g.

  • Enfin la qualité chimique ne doit pas la rendre dangereuse (hydrocarbure, phytosanitaires) ni inappétente à cause de la turbidité, d’une teneur en fer ou manganèse trop élevée (tolérance 1 mg fer/litre et 0,1 mg de manganèse par litre).

En été, par les fortes chaleurs, la qualité de l’eau peut vite se dégrader  ! 

Les recommandations pour les bovins, qui ne sont pas des normes, sont les suivantes  :

E. coli < 10 bactéries/100 ml
Entérocoque < 10 bactéries/100 ml
Fer < 1 mg/litre
Mgn < 0,1 mg/litre

Le niveau de contamination de votre eau d’abreuvement peut très vite augmenter lorsqu’il fait chaud. De la chaleur, de l’humidité et de la matière organique... rien de tel pour que E. coli se multiplie ! 

Je vous recommande également de nettoyer vos abreuvoirs au moins une fois par semaine.  

Vos vaches doivent être confortablement installées lorsqu'elles boivent  ! 

L’eau doit être très ACCESSIBLE. Les bovins doivent être très confortablement installés lorsqu’ils boivent (sol stabilisé, hauteur du bord de l’auge adapté : 70 cm à 80 cm), positionnement de la tête (70 cm de dégagement), et bien sûr pas de décharge électrique lors du contact avec l’eau (terre générale…).

Une laitière doit avoir toujours accès à un point d’eau à moins de 20 mètres et, pour s’y rendre et boire, elle ne doit pas limiter la circulation des autres laitières. 

Multipliez les points d’eau en été  ! Pensez à rajouter des abreuvoirs  

N’oublions pas la DISPONIBILITÉ. Les critères à contrôler sont le nombre de vaches pouvant boire en même temps, on conseille 10 %, la démultiplication des points d’eau à différents endroits, un endroit pour une quinzaine de laitières, un débit associé à une réserve permettant un abreuvement sans mise à sec de l’abreuvoir, une laitière buvant environ 20 litres par buvée, avec une ingestion de 15 litres/minute. Donc attention si trois ou quatre vaches boivent dans un même bac, les abreuvoirs à palettes limitent l’abreuvement contrairement à ceux à niveau constant. Un déficit d’abreuvement peut également avoir des répercussions sur le point de congélation du lait (cryoscopie anormale).

Je préconise des recommandations en fonction de la taille du troupeau. Ainsi, en bâtiment, quelle que soit la saison, retenez les critères suivants (et mesurez chez vous  ! ) :
 

Nombre de vaches laitières Nombre de points d’eau

Mètres linéaires d’eau 

(70 cm/VL) 

50 VL  3-4 3,5 à 4 mètres en 3-4 points 
100 VL  6-7 7 mètres en 6-7 points 
150 VL 10 10-11 mètres en 10 points

Ainsi vous l’aurez compris, il vous faut apporter à vos vaches laitières une eau de qualité, facilement accessible et permettant à l’ensemble du troupeau de s’abreuver correctement tout au long de la période de stabulation. En été, il est évident qu’en période de forte chaleur il vous faut surveiller et mesurer les quantités d’eau afin qu'elles soient suffisantes… Et faire toujours attention à la qualité de votre eau  ! 

Article rédigé par Hervé Baudet, Vétérinaire Conseil Seenovia

Retrouvez plus d'articles sur www.eleveursdedemain.fr

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site