La référence technique au service des éleveurs

Viande bovine

Les achats de viandes hachées continuent leur croissance depuis janvier

Les achats de viandes hachées continuent leur croissance depuis janvier. © Eugenu_Foto/Adobe Stock

En 2020, les différents marchés de la viande ont connu un chamboulement. En effet, les deux périodes de confinement ont modifié leur évolution. 
 

Commençons tout d’abord par le marché de la restauration. Après avoir subi un premier effondrement entre mars et mai, il en a connu un second au mois de novembre. La baisse du chiffre d’affaires sur cette période se chiffre à -59%. Comme l’explique l’Idele, la chute du chiffre d’affaires est de -84% pour la restauration traditionnelle, -33% pour la restauration rapide et -26% pour la restauration scolaire. 

« Sur l’année 2020, d’après l'indicateur sur la consommation Iri, les dépenses alimentaires dans le secteur de la restauration française ont diminué de 14 milliards d’euros. 45% de ces pertes ont été enregistrées pendant le premier confinement, du 9 mars au 10 mai 2020 », observe l’Idele.

 Cette tendance baissière se poursuit encore actuellement avec les mesures de couvre-feu dès 18 heures prisent depuis le mois de janvier.
 

Ventes en hausse en janvier dans la grande distribution

Du côté de la grande distribution, les ventes de viande ont été supérieures au mois de janvier 2021 par rapport au mois de décembre, malgré les fêtes. Une hausse des achats a été observée avant l’intervention du Premier ministre, le 29 janvier, qui pouvait potentiellement annoncer un troisième confinement. Cette hausse des achats de produits de grande consommation et de produits frais en libre-service, enregistrée sur les quatre premières semaines de l’année serait de 9% selon Nielsen, groupe spécialisé dans les services d'information, des systèmes d'analyse et des outils de recherche marketing. 
Les ventes de produits frais non laitiers, dont les viandes réfrigérées, ont augmenté de 9% également entre la semaine 1 et la semaine 4. De leur côté, les ventes de surgelés salés, dont les viandes congelées, ont progressé de 15%.

La viande hachée, la grande gagnante

La viande hachée continue sur sa lancée de 2020 puisque, sur le mois de janvier, les achats sont en hausse de 19% par rapport à l’année passée pour les hachés frais et de +25% pour le haché surgelé. 
 
Concernant la consommation globale de viande bovine, calculée par bilan, elle aurait été en recul de 3% par rapport à 2019 avec 1495000 téc consommées. La viande bovine française, veau inclus, s’en sort plutôt bien puisque sa consommation est estimée en hausse de 1% par rapport à 2019 à 1215000 téc. 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site