La référence technique au service des éleveurs

Nutrition de précision

Les acides gras du lait révélateurs de la santé du troupeau

L'analyse des acides gras du lait va permettre aux éleveurs laitiers de corriger rapidement la ration. Les résultats du prélèvement sont connus en trois jours. ©Photo : H.Flamant/Terroir Est

Eilyps va lancer, au mois d'octobre, un nouveau service d'analyse et d'interprétation des acides gras du lait pour permettre aux éleveurs de piloter plus finement la ration de leur troupeau laitier et gagner en réactivité.

Depuis deux ans, Eilyps étudie de près, en collaboration avec les établissements de conseil en élevage laitier (Ecel) du Jura, les acides gras du lait avec un objectif : aller plus loin dans la nutrition de précision.

La matière grasse du lait (TB) est le 2e constituant solide du lait (constitué de 87 % d'eau et 13 % de matière sèche) après le lactose. Le TB contient plus de 400 acides gras différents. C'est précisément ces acides gras qu'Eylips analyse finement depuis deux ans pour affiner son conseil dans la nutrition.

La digestion de la ration et le métabolisme de l'animal impactent très fortement la composition en acides gras du lait. L'étude des acides gras renseigne sur la qualité des composants de la ration, sur leur valorisation, mais aussi sur le statut métabolique de l'animal tels le fonctionnement ruménal, la mobilisation corporelle ou le déficit énergétique, explique Anthony Baslé, nutritionniste chez Eilyps.

Gagner en réactivité

Le profil des acides gras évolue très vite – en moins de huit jours – dans la composition du TB. L'analyse de ces acides permet de détecter précocement un changement de ration (proportion de fourrages, changement d'aliments...) ou un problème métabolyque de type acidose ou déficit énergétique.

Aujourd'hui nous n'allons pas assez loin avec les traditionnels TB-TP-Cellules-Urée... Parfois, en apparence tout va bien, sauf que l'analyse et l'interprétation des acides gras mettent en évidence des dysfonctionnements métaboliques.
Or, le fonctionnement ruménal est indissociable du bien-être animal. Une vache en forme a un rumen qui fonctionne bien, soutient Anthony Baslé.

Une base d'échange avec le conseiller

Les analyses sont réalisées à partir d'un échantillon prélevé lors du contrôle de performances. Les résultats sont restitués en trois jours aux éleveurs et à leur technicien. L'éleveur reçoit un compte-rendu sous forme de tableau de bord avec des codes couleurs permettant de visualiser rapidement l'état de santé du troupeau.

Tous nos conseillers ont été formés à l'interprétation des résultats. L'analyse fournit une base d'échange avec le conseiller, il permet d'affiner le conseil.

L'outil a été testé pendant deux ans dans une quarantaine d'élevages pilotes. Il sera déployé à partir du mois d'octobre en Ile-et-Vilaine.

Ce nouveau service sera intégré dans le prix global du conseil. L'objectif d'en faire profiter l'ensemble des éleveurs car il apporte une véritable plus-value, indique Aurélie Busnel, responsable communication d'Eilyps.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site