La référence technique au service des éleveurs

Conjoncture viande bovine France

Les cours de la viande bovine en hausse de 10 à 60 % selon les conformations

Publié le 23/03/2022 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Les cours de la viande bovine sont en hausse de 10 à 60 % selon les conformations. © Ivonne Wierink/AdobeStock

Offre réduite, hausse des charges et donc des prix : les cours de la viande bovine continuent leur flambée en ce mois de mars. On fait le point grâce au dernier « Tendances lait et viande » publié par l’Institut de l’élevage.

Les faibles disponibilités, notamment en vaches laitières, que ce soit en France ou en Europe, engendrent une offre très réduite. Sur les semaines 7 à 10, les abattages de vaches laitières étaient en baisse de 3% par rapport à l’année passée sur la même période. 

« Non seulement les effectifs de vaches laitières en France étaient toujours en repli de 1,7% par rapport à 2021 au 1er février, mais le contexte favorable sur le marché des produits laitiers incite les éleveurs à limiter les réformes », indique l’Institut de l’élevage

Conséquence : la vache O a pris 39 centimes en quatre semaines et s’affiche aujourd’hui à 4,37 €/kg soit presque 70 centimes de plus que début janvier et une hausse de 39% par rapport à 2021 et de 44% par rapport à 2020. 

 

  Type de vache Semaine 11 – 2022 Comparaison avec   semaine 11 de 2021 Comparaison avec semaine 11 de 2020
 U  5,20 €/kg  + 13 %  + 20 %
 R  4,84 €/kg  + 20 %  + 28 %
 O  4,37 €/kg  + 39 %  + 44 %
 P  4,27 €/kg  + 46 %  + 59 %

 

Les prix des pièces de muscle en forte hausse

Du côté des vaches allaitantes, c’est le même son de cloche. Face à des abattages en baisse de 4% sur les semaines 7 à 10 de 2022, les cours continuent de grimper. Aujourd’hui, le cours de la vache U s’établit à 5,20 €/kg de carcasse soit une hausse de 13% comparé à la même période en 2021 et de 20% par rapport à 2020. 

Côté consommation : « Les prix élevés sur le marché européen, alors que le secteur de la restauration en France a repris quelques couleurs, ont conduit à une forte hausse du prix des muscles origine UE sur le marché de Rungis », explique l’Institut de l’élevage.

Le prix de l’entrecôte s’affiche à 14,85 €/kg, soit une hausse de 56% par rapport à l’année dernière et de 75% comparé à 2020. Autre pièce qui a fortement progressé : le filet. Aujourd’hui il s’affiche à 21,95 €/kg soit +59% comparé à 2021 et +41% par rapport à 2020.  

Une hausse de prix de 27 à 31% pour les JB

Les jeunes bovins (JB) connaissent le même sort que les vaches laitières et allaitantes. 

« Sur les semaines 7 à 10, le nombre de JB abattus a enregistré un recul prononcé par rapport à 2021 : -7% pour les JB de type viande et -10% pour les JB de type lait. Ils étaient en moyenne plus âgés que l’année passée : +2 jours pour les JB viande et +3 jours pour les JB lait », précise l’Institut de l’élevage. 

En quatre semaines, les prix des JB, selon la conformation, ont pris entre 21 et 32 centimes. En semaine 10 (du 7 au 13 mars), le JB U a atteint les 5 €/kg ce qui représente une hausse de 27% par rapport à 2021 à la même période et de 25% comparé à 2020. Le JB O cote, quant à lui, à 4,35 €/kg de carcasse en semaine 10, soit 65 centimes de plus qu’en semaine 2. 

Type de jeune bovin Semaine 10 -2022 Comparaison avec semaine 10 de 2021 Comparaison avec semaine 10 de 2020
 U  5,00 €/kg + 27 % + 25 %
 R  4,83 €/kg  + 28 %  + 26 %
 O  4,35 €/kg  + 31 %  + 29 %

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site