La référence technique au service des éleveurs

Conjoncture viande bovine

Les cours des vaches restent soutenus

Publié le 18/01/2021 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Malgré le contexte, les cours des vaches restent soutenus ! ©JC DRAPIER/Adobestock

« L’année 2021, s’ouvre sur un contexte incertain, avec la fermeture quasi généralisée de la restauration en Europe jusqu’à une date indéterminée », c’est le constat que dresse l’Idele en ce début d’année.
 
Face à la fermeture des restaurants, et donc aux reports des achats de viande bovine depuis la restauration hors domicile (RHD) vers le commerce de détail, l’origine France se porte bien. Fin décembre, en semaine 53, la vache R est restée supérieure au niveau des années précédentes à 3,96 €/kgéc, soit 7 % de plus qu’en 2019. De leurs côtés, les cours des vaches les moins bien conformées ont achevé leur baisse saisonnière. La vache P, par exemple, reste toujours soutenue grâce à la progression des achats de viande hachée. En semaine 53, elle s’établissait à 2,77 €/kgéc soit 8% de plus que l’année passée à la même période. 
 
 

Type de vache Semaine 53 – 2020 Comparaison avec semaine 53 de 2019 Comparaison avec semaine 53 de 2018
 U 4,47 €/kgéc + 3 % + 6 %
 R 3,96 €/kgéc + 7 % + 6 %
 O 3,02 €/kgéc + 2 % -1 %
 P 2,77 €/kgéc + 8 % + 4 %

 
Concernant les abattages, selon Normabev, les effectifs de vaches abattues entre les semaines 48 et 52 ont augmenté de 2 % par rapport à 2019 pour les vaches laitières et reculé de 2 % pour les allaitantes.  

Le cours des jeunes bovins en baisse par rapport aux années précédentes

Alors que la vache s’en sort plutôt bien, les jeunes bovins (JB) sont plus à la peine. En effet, à cause d’un marché européen très concurrentiel, la remontée saisonnière des prix est restée timide. Même si les cotations repartent à la hausse elles restent très nettement inférieures à celles des autres années. 
 

Type de jeune bovin Semaine 53 – 2020 Comparaison avec la semaine 53 de 2019
 U 3,82 €/kgéc -6 %
 R 3,68 €/kgéc -5 %
 O 3,22 €/kgéc -3 %

 
 
Même si les retards d’abattage continuent de se résorber, les poids moyens des animaux restent en hausse par rapport à 2019. Le poids moyen des JB de type viande est en hausse de 1,8 % et de 1,6 % pour les laitiers. Dans le même temps, les abattages sont supérieurs de 4 % par rapport à 2019 pour les JB de type viande et de 7 % pour les JB de type lait. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site