La référence technique au service des éleveurs

Conjoncture viande bovine

Les jeunes bovins gagnent entre 12 et 19 centimes en quatre semaines

Publié le 22/04/2022 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Les jeunes bovins gagnent entre 12 et 19 centimes en quatre semaines. © MD.Guihard/Pixel6TM

L’Institut de l’élevage dresse un nouveau bilan de la conjoncture viande en France, sur le mois d’avril. D’un côté on retrouve les jeunes bovins avec des cours qui continuent de grimper, et de l’autre les vaches qui suivent la même tendance. 

Aujourd’hui, les éleveurs doivent faire face à de nouveaux choix. Si, jusqu’à maintenant, ils gardaient les animaux en ferme pour chercher quelques kilos de viande supplémentaires, il semblerait qu’aujourd’hui cette méthode soit abandonnée. 

« Avec la flambée des coûts de l’aliment, les kilos de viande supplémentaires sont devenus trop chers à produire et la rétention ne s’est pas poursuivie. En baisse de 6% par rapport à 2021 sur les semaines 7 à 12, les abattages de JB viande ont bondi de 10% sur les semaines 13 à 14 d’après l’indicateur hebdomadaire de Normabev », détaille l’Institut de l’élevage. 

En revanche, les abattages de JB de type laitier restent en recul de 7 % entre le 14 mars et le 15 avril, par rapport à la même période en 2021. 

Le JB allemand dépasse les 6 €/kg

Les JB français profitent du manque de viande sur le marché européen pour s’établir à des prix soutenus. Nous ne sommes pas encore au niveau de l’Allemagne ou le JB U a atteint les 6€/kg de carcasse mais, selon les conformations, les JB ont gagné entre 12 et 19 centimes par kilo en quatre semaines. 
En semaine 14 (du 4 au 10 avril), le JB U s’affiche à 5,12 €/kg soit une hausse de 27 % comparée à l’année passée et de 32 % par rapport à 2020. Le JB O, quant à lui, s’établit désormais à 4,54 €/kg, soit une évolution de +36 % par rapport à l’année passée à la même période.
 

Type de jeune bovin Semaine 14 - 2022 Comparaison avec semaine 14 de 2021 Comparaison avec semaine 14 de 2020
 U  5,12 €/kg  + 27 %  + 32 %
 R  4,96 €/kg  + 29 %  + 34 %
 O  4,54 €/kg  + 36 %  + 38 %

 

Les Français veulent toujours du haché ! 

La forte demande des Français en haché et les fêtes de Pâques ont tiré les cours des vaches laitières et allaitantes vers le haut ces quatre dernières semaines. 

« La cotation de la vache U a gagné 27 centimes sur les 4 dernières semaines pour atteindre 5,47 €/kg de carcasse (+17% /2021 et +22% /2020), bénéficiant comme chaque année d’un coup d’accélérateur à l’approche de Pâques », explique l’Institut de l’élevage. 

Par ailleurs, les réformes laitières peuvent compter sur la forte demande en haché qui soutient les cours depuis de nombreux mois. Sur les quatre dernières semaines, la vache O a pris 19 centimes. En semaine 14 (du 4 au 10 avril), elle s’établissait à 4,56 €/kg de carcasse soit une hausse de 43 % par rapport à 2021 et de 55 % par rapport à 2020. 
 

Type de vache Semaine 14 – 2022 Comparaison avec semaine 14 de 2021 Comparaison avec semaine 14 de 2020
 U  5,47 €/kg  + 17 %  + 22 %
 R  4,98 €/kg  + 22 %  + 33 %
 O  4,56 €/kg  + 43 %  + 55 %
 P  4,45 €/kg  + 49 %  + 66 %

 
Concernant le nombre d’abattages, d’après les données Normabev, le niveau est similaire à celui de l’année passée pour les vaches laitières. En revanche, il est en hausse pour les allaitantes. 

« Les abattages de vaches de type viande sur les semaines 11 à 14 étaient en hausse de 2% /2021, tout comme ceux de génisses. Ceci fait craindre une nouvelle accélération de la décapitalisation allaitante », explique l’Institut de l’élevage. 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site