La référence technique au service des éleveurs

Vétérinaire

Les travaux sur le maillage vétérinaire en territoires ruraux se poursuivent

Les travaux sur le maillage vétérinaire en territoires ruraux se poursuivent. © AdobeStock/Fxquadro

Depuis 2017, une feuille de route a été établie par le Gouvernement afin d’assurer le maillage vétérinaire en territoires ruraux. Aujourd’hui certains travaux ont été réalisés et d’autres se poursuivent.
 
En France, 6500 vétérinaires soignent des animaux d’élevage et 15700 soignent des animaux de compagnie. Dans l’objectif de stopper cette baisse du nombre de vétérinaires ruraux, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation s’était engagé en 2017, en lien avec la profession agricole et vétérinaire, dans une feuille de route pour le maintien des vétérinaires dans les territoires ruraux. 
Il y a quelques jours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, a rencontré les organisations professionnelles vétérinaires et agricoles ainsi que les représentants des collectivités pour faire un point sur l’avancée de la feuille de route. 
Aujourd’hui, certains chantiers engagés en faveur de l’ancrage territorial des vétérinaires et de la transition numérique de l’élevage ont été réalisés. 

Recrutement de nouveaux élèves 

Le premier chantier achevé concerne le recrutement et la formation de nouveaux vétérinaires. En 2021, une nouvelle voie post-bac permet le recrutement direct de 160 élèves. Ainsi, avec une formation de 6 ans contre 7 à 8 ans pour les autres voies de recrutement, ces élèves rentreront plus rapidement dans le monde du travail. 

Par ailleurs, « pour accompagner l’augmentation de 35% des effectifs étudiants en ENV sur les 8 dernières années, les écoles nationales vétérinaires se voient renforcées dans leurs moyens humains et financiers », indique le ministère.

Un soutien financier pour les vétérinaires ruraux

Désormais, avec la loi DDADUE du 3 décembre 2020 et ses textes d’application, « les collectivités territoriales et leurs groupements peuvent dorénavant soutenir financièrement les vétérinaires et les étudiants s’engageant à exercer auprès des animaux d’élevage dans certaines zones rurales désignées par l'arrêté du 9 novembre 2021 ». À cela s’ajoute la mise en place de stages en tutorat de 18 semaines pour des étudiants vétérinaires dans des cabinets vétérinaires en zones rurales. Ce stage, félicité par la profession, serait amené à se maintenir notamment grâce au soutien de l’État.

Télémédecine et lutte contre la désertification

Cette feuille de route a également aidé à la mise en place de la télémédecine vétérinaire à titre expérimental sur une durée de 18 mois. Autre action répertoriée, le lancement de six diagnostics territoriaux afin de « mettre en place une méthodologie de diagnostic territorial et d’identifier des outils opérationnels de lutte contre la désertification adaptés à la situation de chaque territoire ».
 
Le programme Calypso
 
Enfin, des travaux sont toujours en cours pour la mise en place du portail informatique Calypso. La première version, qui devrait être disponible en 2023, a pour objectif de répondre aux obligations de cessation des antibiotiques, et de faciliter le travail des vétérinaires sur le terrain. 
 
Retrouver toutes les actions réalisées sur agriculture.gouv.fr/file/veterinaires-en-territoire-rural

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site