La référence technique au service des éleveurs

France génétique élevage

Minimiser l'impact de la crise sanitaire sur les programmes de sélection

Les membres de FGE mettent tout en œuvre pour limiter l’impact de la crise du Covid-19 sur l’amélioration génétique des ruminants et pour accompagner techniquement les éleveurs. CP : C.Helsly/Cniel.

Comme tous les autres secteurs d’activité, celui de l’amélioration génétique des ruminants est fortement touché par la crise du Covid-19. Les membres de France génétique élevage (FGE) mettent tout en œuvre pour limiter l’impact de cette situation sanitaire.

Le recueil des performances dans les fermes et dans les stations de contrôle est d’ores et déjà perturbé. Par rapport à 2019, dès la semaine 12 (du 16 au 22 mars), les niveaux de collecte ont accusé une baisse de 30 à 70 % en fonction des espèces et du type de caractère. La reproduction des animaux est, elle aussi, bouleversée, notamment la mise en œuvre de l’insémination chez les petits ruminants.
Face à ces difficultés, FGE a mis en œuvre, avec l’ensemble de ses familles, une cellule de crise pour limiter au maximum les conséquences du confinement, de l’arrêt de certaines activités, mais aussi pour anticiper et pour préparer la reprise de l’activité à l’issue de celui-ci.

« Nous sommes également particulièrement attentifs aux répercutions à moyen terme sur les programmes de sélection. Ces dispositifs se gèrent sur une durée longue. Une interruption du cumul du progrès génétique peut avoir des impacts très importants », annonce FGE dans un communiqué. 

Les activités qui pouvaient être reportées l’ont été. Leur calendrier de mise en œuvre sera révisé en fonction de l’évolution des mesures de confinement. Celles qui peuvent être poursuivies le sont, en fonction des contraintes locales et dans le respect des mesures de biosécurité.

Adaptation des calculs de valeurs génétiques

Dès à présent, les conséquences à plus long terme sont envisagées, notamment pour les calculs des valeurs génétiques de fin de printemps, d'automne et d’hiver 2020. Les équipes Idele étudient actuellement, avec GenEval et les autres familles de FGE, les différentes solutions pour proposer les adaptations de calculs nécessaires (poids à âge type, lactations cumulées, qualifications) afin de valoriser le maximum d’informations tout en conservant une précision compatible avec leur valorisation génétique. D’autres pistes pour les races qui disposent de la sélection génomique pourront être étudiées en recourant à un génotypage ciblé de certaines populations en substitution ponctuelle du recueil de performances.

Le but de toutes ces mesures est de permettre à l’éleveur de gérer au mieux son troupeau et son renouvellement, de garantir dans les meilleures conditions la reproduction de ses animaux afin d’assurer la production de la prochaine campagne, et de minimiser les impacts de la crise sanitaire actuelle sur les programmes de sélection conduits dans chaque race.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site