La référence technique au service des éleveurs

Salon de l'agriculture - Concours général agricole

Puissante Déferlante en race montbéliarde

40 montbéliardes ont concourru cette année à Paris au Salon de l’Agriculture. La jurassienne Déferlante termine championne adulte. Photo: A. Coronel/Pixel image

Sur le concours montbéliarde du Salon de l'agriculture le 22 février, c’est parmi les vaches en quatrième lactation que le juge vosgien Grégory Maillard a trouvé la championne adulte, le prix spécial le plus convoité. Il s'agit de Déferlante (Soja Jb sur Laval) au Gaec Charton dans le Jura. Le juge détaille :

Cette vache domine sa section par sa coquetterie, la qualité dans les profondeurs et la mamelle, ainsi qu’un très bon dessus et de très bons membres.


Déferlante (Soja Jb sur Laval) au Gaec Charton dans le Jura est championne adulte.

En finale face à Ergolis (Oxalin sur Micmac) au Gaec la Grange Redy Chabod, Calotte (Papayou sur Induvi) chez Patrick Detouillon et Alalée (Micmac sur Induvi) du Gaec du Petit Pont, elle a fait la différence avec ses qualités de membres : beaucoup de puissance, de solidité dans les aplombs, et une excellente mamelle. Elle est d'ailleurs également meilleure mamelle de section.
Alalée remporte pour sa part le titre de meilleure laitière.
 


Alalée (Micmac sur Induvi) au Gaec du Petit Pont se classe première de sa section 4C et remporte le titre de meilleure laitière de race.

En revanche, c'est Ergolis qui finit meilleure mamelle adulte. Elle s'est imposée aussi bien en mamelle qu’en morphologie dans la section des 3es lactations.

Admirez cette vache ! Que de qualités dans son dessus, ses profondeurs, et sa mamelle. Elle possède d’excellentes attaches, un ligament qui fait très bien son travail, et des trayons idéalement placés !


Ergolis (Oxalin sur Micmac) au Gaec la Grange Redy Chabod est meilleure mamelle adulte.

Plus tôt dans la journée, dans la première section de primipares, Cat Haïda (Urbaniste sur Micmac) au CAT du Sonnenhof dans le Bas-Rhin s’est imposée devant ses contemporaines Hélice (Urocher sur Masolino) et Hotesse (Varenne JB sur Redon). Elle termine championne jeune. Grégory Maillard :

C’est une génisse très puissante, avec de grandes qualités de mamelle. La qualité de profondeur et la largeur de poitrine de cet animal m’ont tapé dans l’œil… et que dire de cette mamelle ! Elle a de très bonnes attaches.


Cat Haïda (Urbaniste sur Micmac) au Cat du Sonnenhof est championne jeune.

En section 1B, section un peu plus hétérogène, c’est Goélette (Vigor Jb sur Riparien) du Gaec de la Grange Reine dans le Doubs qui domine, et dont les qualités lui vaudront le prix spécial de meilleure mamelle jeune. Au moment de choisir la lauréate parmi les quatre finalistes en lice, le juge s'est déclaré admiratif de la qualité des mamelles :

Tous les ans ça augmente d’un cran ! J'ai choisi Goélette pour la qualité de ses attaches, haute et large à l’arrière, la qualité du support, un ligament qui fait très bien son travail et surtout l’absence de volume. C'est une vache avec de grandes qualités de mamelle, des trayons très bien dimensionnés, un support très bien marqué, qui ont fait la différence.


Goélette (Vigor Jb sur Riparien) du Gaec de la Grange Reine, 1er prix de section 1B et meilleure mamelle jeune.

Enfin, Mathieu et Anaïs Rerat, Gaec Rerat dans le Doubs, ont été récompensés par le challenge national de l’OS Montbéliarde, un prix qui distingue un élevage pour son niveau génétique en tenant compte de la variabilité. Leur vache Fushia (Urocher sur Lautechaux) a cumulé premier prix et meilleure mamelle de la section 2B.

Elle est très puissante, avec de très bonnes dimensions de poitrine, beaucoup de qualités de mamelles. La différence avec les suivantes s’est faite sur la qualité des trayons.


Fushia (Urocher sur Lautechaux) Gaec Rerat dans le Doubs, termine première et meilleure mamelle de section 2B et remporte le challenge racial.

Texte et photos : Alexandre Coronel

À voir aussi :
Palmarès complet du concours
Sommet de l'élevage 2014 : une jolie Fleur dans une peau de vache
Space 2014 : Fiesta, une championne indiscutable

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site