La référence technique au service des éleveurs

Fauche

Une hauteur de coupe de 7 cm, ni plus ni moins

Publié le 16/04/2021 par Willy Deschamps dans
Une hauteur de coupe de 7 cm, ni plus ni moins. ©W.Deschamps/Pixel6TM

La bonne hauteur de fauche est un élément à ne pas négliger. Elle influe sur le rendement, la qualité du fourrage, mais aussi sur la pérennité de la prairie et du matériel.

L’herbe est le premier aliment pour nourrir les troupeaux de ruminants et sa fauche est une étape clé dans la chaîne de récolte. Lors d’un webinaire sur l’amélioration des fauches précoces, organisé par la ferme expérimentale de Jalogny, Pierre Vergiat, conseiller prairie et système ruminant à la chambre d’agriculture 42, a évoqué la hauteur de fauche idéale pour les premières coupes.

« L’objectif à viser est une hauteur de fauche de 7 cm, ni plus ni moins, explique Pierre Vergiat. Entre une fauche à 5 cm et une autre à 7 cm, il est possible de gagner, sur une saison, environ 1 t de MS/ha. D’autre part, plusieurs études montrent une augmentation de la teneur en MAT d’un point, entre une fauche à 6-8 cm et une fauche à 3-4 cm. »

Une coupe trop rase favorise également la présence de terre dans les fourrages et donc des problèmes de butyrique. Enfin, le but étant de gagner rapidement de la matière sèche, la fauche à 7 cm permet un ressuyage plus rapide. Le fourrage « est posé » sur les tiges non coupées, ce qui favorise la circulation de l’air, contrairement à une fauche plus rase, où la matière se retrouve plaquée au sol.

Pérennité de la prairie et du matériel

La bonne hauteur de fauche contribue aussi à maintenir en état la prairie ainsi que le matériel.

« Les réserves des graminées se situent au niveau du plateau de tallage, soit les premiers centimètres au-dessus du sol, détaille le conseiller de la chambre. Une fauche trop rase va entamer les réserves de ces graminées. Elles mettront alors plus de temps à repartir avec un risque de salissement de la parcelle par des plantes non désirées. »

La fauche à 7 cm bénéficie également au matériel. Il y a moins de risques d’accrocher de la terre et des pierres si l’on coupe haut, plutôt que si l’on coupe bas.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site