La référence technique au service des éleveurs

Collecte laitière

Volume élevé et prix bas pour le début de campagne

En mai, ce sont les bassins laitiers du Grand-Est, Nord-Picardie et Sud-Est qui ont enregistré les plus fortes hausses de collecte.

Après un recul de 1% en avril, la collecte de lait de vache s’est redressée en mai (+0,5% par rapport à mai 2014) pour atteindre 2,23 millions de tonnes, selon les résultats de l’enquête mensuelle laitière SSP/FranceAgriMer.

L’évolution de la collecte est légèrement contrastée d’un bassin de production à l’autre par rapport à l’an dernier. Les plus fortes hausses sont relevées dans le bassin laitier du Grand-Est (+2,4%), suivi du bassin Nord-Picardie (+1,9%) et du bassin Sud-Est (+1,2%).
La plus forte baisse se retrouve dans le bassin Sud-Ouest, avec un retrait de 2,4%. Ailleurs, la collecte reste stable et varie entre +0,2% et -0,3%.

En cumul depuis le début de la campagne 2015/2016, les volumes de lait collectés sont similaires (-0,3%) à ceux, élevés, de l’an passé. Les derniers sondages hebdomadaires de FranceAgriMer semblent toutefois montrer un tassement de la reprise au mois de juin, en raison notamment du déficit hydrique qui affecte la pousse de l’herbe depuis plusieurs semaines sur la plupart du territoire.

Le prix du lait en retrait de 12%

En mai 2015, le prix du lait standard 38/32g/l est évalué à 303€/1 000 litres, en retrait de 41 €/1 000 litres (-12%) par rapport au prix de mai 2014. Par ailleurs, la plupart des transformations de produits laitiers sont également en baisse par rapport à mai 2014: -6,6% pour le lait conditionné ; -4,9% pour les yaourts et desserts lactés ; -8,4% pour les matières grasses.

Dans le reste de l’Union européenne, la collecte se redresse plus nettement depuis le début de la campagne, surtout dans les pays du Nord qui avaient fortement ralenti leur production sur le premier trimestre 2015 pour limiter les sur-réalisations de la campagne précédente.
Selon la dernière note de conjoncture Agreste, les collectes ont progressé dès le mois d’avril de 1,5% au Royaume-Uni et de 1,2% aux Pays-Bas par rapport à l’an passé. La production irlandaise poursuit quant à elle une hausse saisonnière exceptionnelle, avec +11%.
 
Lire aussi:
"Les fondamentaux des marchés lait restent bons"
La hausse du prix du lait, c'est pour quand?
La collecte augmente en 2014: et pour 2015?
Lait, un nouveau service de prévision de collecte

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site