La référence technique au service des éleveurs

cultures

Témoignage

Déprimage des prairies : le Gaec Gatinais souhaite favoriser la jeune herbe

Publié le 23/01/2023 par dans
Mickael Moreau et ses vaches laitières dans un pré.

À Ayron, à l’ouest de Poitiers, Mickael et Céline Moreau commencent généralement le déprimage mi-février. Pour leur soixantaine de vaches laitières, l’objectif est de tourner sur la centaine d’hectares de prairies en 50 jours, pour optimiser ensuite la pousse de printemps.

Cultures

Que faire des prairies qui ont souffert de la sécheresse ?

Publié le 11/01/2023 par Agathe Legendre dans
Prairie sèche et dégradée. Crédit : Jean-Luc Gayet

La plupart des prairies françaises se sont transformées en paillassons dès le début de l'été 2022, obligeant les éleveurs à interrompre le pâturage. Malgré le stress intense qu'elles ont subi, beaucoup repartiront l'an prochain. Certaines le feront après un long repos, d'autres avec un petit coup de pouce, qui peut se faire à peu de frais.

Sillon d’avenir

Il réalise un bilan carbone et un écolo-scope

Direction l’Allier, dans le bocage bourbonnais, pour ce nouvel épisode de Sillon d’Avenir. Clément Debarnot élève 25 vaches laitières.

Maïs ensilage

Rester vigilant face au « gaz des silos »

Publié le 13/09/2022 par dans
Fosse de maïs ensilé couverte. © L. Page/Cniel

L’ouverture d’un nouveau silo peut présenter un danger ponctuel mais potentiellement grave : il s’agit des « gaz de silos », dont le contact et l’inhalation peuvent entraîner des brûlures de la peau et des poumons.

Dérobées fourragères

Associer graminées et légumineuses: plus de protéines, autant de productivité

Plateforme d'essai Cérience. Crédit : Cérience

Les résultats de cinq ans d’essais menés par Cérience confirment l’intérêt d’implanter des dérobées associant graminées et légumineuses, pour améliorer l'autonomie protéique, sans détériorer la productivité.

Fourrage

Estimer la valeur d’un maïs sur pied

Publié le 30/08/2022 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Estimer la valeur d’un maïs sur pied.©rustamank/AdobeStock

Si dans certaines régions les ensilages ont débuté depuis quelques semaines déjà, dans d’autres, ils n’ont pas commencé. Arvalis-Institut du Végétal rappelle la méthode d’estimation de la valeur d’un maïs sur pied et les éléments de contexte à prendre en compte. 

Pâturage

Bien valoriser la pousse d’herbe d’automne

Publié le 29/08/2022 par Simon Billaud dans
"Avec une surface de pâture de 40 ares par UGB, la pousse automnale peut couvrir entre 25 et 50 % du besoin journalier d’une vache", estime Amélie Boulanger. Photo : Amélie Boulanger / CDA 54

Avec les sécheresses de plus en plus présentes en été, sur des durées de plus en plus longues, bien valoriser l’herbe d’automne devient une obligation pour réussir à conserver des stocks suffisants pour passer l’hiver. Tour d’horizon des pratiques à mettre en place avec Amélie Boulanger, conseillère herbe et fourrage à la chambre d’agriculture de Meurthe-et-Moselle.

Fourrage

Un nouveau biostimulant pour les semences fourragères

Publié le 26/08/2022 par Amélie Lavoisier dans
 Un nouveau biostimulant pour les semences fourragères © Mickalbi/AdobeStock

Dès la saison prochaine, un nouveau traitement de semences sera commercialisé pour certaines semences de graminées et légumineuses fourragères.

Fourrage

Un maïs desséché : rien n'est perdu !

Publié le 23/08/2022 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Un maïs desséché peut posséder une bonne valeur énergétique. © Samuele Gallini/AdobeStock

Suite aux différents épisodes de chaleur et au déficit hydrique, beaucoup de maïs se retrouvent desséchés. Face à cette situation, Arvalis rappelle que la valeur alimentaire d’un maïs desséché n’est pas toujours faible.

Ensilage

L’avance des maïs fourrages s’accentue encore

Publié le 19/07/2022 par Agathe Legendre dans
 Les premiers chantiers d'ensilage de maïs sont attendus entre le 10 et le 15 août au sud de la Loire. Source : Arvalis-Institut du végétal

Arvalis-Institut du végétal établissait le 18 juillet une nouvelle carte des dates prévisionnelles de début des récoltes des maïs fourrage. L’avance des maïs fourrages s’est encore accentuée et les premiers chantiers sont attendus entre le 10 et le 15 août au sud de la Loire, voire avant dans les situations où le déficit hydrique est le plus marqué.

Pages

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site