La référence technique au service des éleveurs

santé-alimentation

Santé

L’abreuvement et l’alimentation, points clés pour limiter les impacts du stress

L’eau doit être disponible en qualité et en quantité. La recommandation est de 8 à 10 cm de points d’eau par vache. CP : Pixel6TM

Le stress thermique peut avoir un impact significatif sur la production et sur le bien-être des bovins. Afin de limiter ses effets sur le troupeau laitier, des leviers peuvent être actionnés, à commencer par la gestion de l’alimentation et de l’abreuvement. 

Santé

Stress thermique : un impact sur la productivité des vaches laitières

Le stress thermique peut avoir un impact sur la productivité des vaches laitières de plusieurs manières, notamment en réduisant l’ingestion et la production de lait, et en affectant les performances de reproduction. CP : AdobeStock/oceane2508

Avec l’été, revient le risque d’épisodes de fortes chaleurs, peu appréciés par les vaches laitières qui se sentent plus à l’aise au frais. « La zone de température de confort de la vache se situe entre - 5°C et 20°C. Lorsque sa température corporelle (de 38,5 °C) est dépassée, l’animal entre en stress thermique », explique Olivier Véron, nutritionniste chez Littoral Normand.

Matières premières

Les cours des tourteaux de soja et de colza repartent à la hausse

Les cours des tourteaux de soja et de colza repartent à la hausse. CP : M.Lecourtier/Média et Agriculture

En hausse depuis le mois d’août 2020, les cours de certaines matières premières, comme le blé, l’orge et le maïs, ont commencé à diminuer. En revanche, les cours des tourteaux repartent à la hausse. Une incidence est donc à prévoir sur les coûts de production.

Santé

Pourquoi les tiques sont-elles dangereuses pour les vaches ?

Publié le 09/06/2021 par dans
Pourquoi les tiques sont-elles dangereuses pour les vaches ? CP : AdobeStock/JiriProchazka

Les tiques sont des parasites externes capables de transmettre certaines maladies à vos vaches, plusieurs à la fois. Elles ont besoin de se nourrir du sang de leur hôte pour assurer le déroulement de leur cycle de vie : c’est donc lorsqu’elles piquent vos bovins qu’elles peuvent leur transmettre. Heureusement, toutes les tiques ne sont pas porteuses de maladies.

Alimentation

Maïs grain humide : complément ou base de la ration

Le maïs grain humide peut compléter des rations à base d'ensilage de maïs ou d'herbe conservée. CP : Tof Locoste/Adobe Stock

Le maïs grain humide (MGH) est un aliment riche en énergie. Il peut s’utiliser aussi bien comme complément que comme base d’une ration. En complément, il s’intégrera dans des rations à base de maïs ensilage ou d’herbe conservée. Comme base, il devra être complété d’un fourrage fibreux.

Alimentation

Qualité de la ration : des points à surveiller

Publié le 26/05/2021 par Danielle Bodiou dans
L’ingestion de la ration est le pilier des apports énergétiques. Il faut s’assurer que la ration est distribuée en quantité suffisante et qu’il y a toujours de la nourriture accessible à l’auge. CP : Alice Cotens

« Évaluer la qualité de la ration de la vache laitière permet de s’assurer de répondre aux objectifs de production tout en garantissant le meilleur équilibre (nutritionnel…) pour la santé animale. Différents éléments de la ration et de l’environnement sont donc à surveiller », indique Olivier Véron, nutritionniste chez Littoral Normand

Santé

Fièvre Q : seuls 10% des éleveurs la perçoivent comme une menace

Publié le 20/05/2021 par Agathe Legendre dans
Seuls 10% des éleveurs perçoivent la fièvre Q comme une menace. CP : dusanpetkovic1/Adobe Stock

Une étude sur les perceptions et les connaissances des éleveurs, des vétérinaires et des médecins concernant la fièvre Q a été réalisée par l'institut Viavoice1 à la demande du comité d’experts fièvre Q, créé en 2020. Elle révèle une perception atténuée du risque et un manque de connaissances sur cette zoonose.  

Autonomie alimentaire

Coprame, un projet pour valoriser les coproduits dans les élevages du Grand-Est

Publié le 17/05/2021 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Coprame, un projet pour valoriser les coproduits dans les élevages du Grand-Est . CP : Idele

Alors que l’autonomie alimentaire est au cœur de tous les débats, le projet Coprame veut améliorer et optimiser la valorisation des coproduits dans les élevages bovins lait et viande du Grand-Est. Cette étude s’articulera autour de trois grands axes. 

Fourrage

Ensilage de maïs grain humide : un concentré fermier « de premier choix »

Publié le 12/05/2021 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Ensilage de maïs grain humide : un concentré fermier de « premier choix ». CP : Arvalis

Avec une valeur énergétique de 1,23 UFL, le maïs grain humide se présente comme un concentré fermier « de premier choix » pour les bovins. Comparé à un maïs ensilage plante entière, il est 2,5 à 3 fois plus riche en amidon. 

Recherche

« Les Bordes 2025 » : nouveau programme de R&D pour la station des Bordes

Publié le 27/04/2021 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
« Les Bordes 2025 » : nouveau programme de R&D pour la station des Bordes. ©Friedberg/Adobestock

Dans l’Indre, la ferme expérimentale des Bordes lance « Les Bordes 2025 », un nouveau programme de recherche et de développement qui va faire évoluer leur cheptel de charolais. 

Pages

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site