La référence technique au service des éleveurs

santé-alimentation

Prairies

Pâturage tournant : une croissance en hausse pour les veaux charolais

Le pâturage tournant a également permis de réaliser de réelles économies de concentrés. CP : H.Grare/Terroir Est

La ferme de Jalogny, basée en Saône-et-Loire, conduit des travaux sur la complémentation hivernale des veaux mâles nés à l’automne. Elle se situe dans une zone herbagère en plein cœur du bassin charolais, au nord-est du massif central.
 

Vaches laitières

La levure réduit les effets du stress thermique sur l’efficacité alimentaire

Selon les résultats de l’étude, la supplémentation en levure vivante permet d’améliorer le comportement alimentaire de la vache laitière, avec un allongement du temps de mastication et de rumination. CP : D. Bodiou/Pixel6TM

La levure spécifique ruminants Saccharomyces cerevisiae CNCM I-1077 (Levucell SC) contribue, grâce à ses effets positifs sur le pH ruminal et sur le comportement alimentaire, à atténuer les effets négatifs du stress thermique sur l’efficacité alimentaire des vaches laitières. 

Alimentation

3 kg de luzerne déshydratée par jour pour 1,9 l de lait supplémentaire

Un gain net de plus de 400 € les 1 000 litres avec la luzerne déshydratée. CP : P.Dureuil/Cniel

La ferme expérimentale de Trevarez, située dans le Finistère, a mis en place un essai sur l’impact de la luzerne déshydratée dans l’alimentation hivernale de vaches laitières bio. Ce dernier, cofinancé par La coopération agricole luzerne de France, est réalisé en partenariat avec les chambres d’agriculture de Bretagne et avec l’Idele. 

Produits d'hygiène

Actisan 360, le nouvel asséchant de litière de Timac Agro

Actisan 360 est une évolution de l’Actisan-R, l’asséchant pour litière historique de Timac Agro France. CP : DR

Timac Agro France, entreprise industrielle et commerciale spécialisée dans la nutrition du sol, du végétal et de l’animal, lance Actisan 360, un nouvel asséchant pour litière

Projet Protecow

Découvrez de façon ludique les alternatives au soja !

À partir du mardi 14 avril, retrouvez une vidéo par semaine sur la page YouTube de Protecow !

Souhaitant plus largement communiquer sur les alternatives au soja, les acteurs du projet Protecow ont imaginé une série de cinq animations graphiques pour permettre aux éleveurs de découvrir, de façon ludique, des solutions adaptées à leur exploitation.

Économie

Le coût d’une mammite est-il chiffrable ?

Les pertes économiques d’une mammite sont très variables.CP : M-D.Guihard/Pixel6TM.

À combien estimez-vous la perte économique d’une mammite ? L’École nationale vétérinaire de Toulouse (ENVT) et l’Inrae se sont penchés sur la question. Touchant plus de 40 % des vaches en production, cette maladie génère des impacts multiples, du stress pour l’éleveur, des réformes subies et des pertes économiques importantes.  

Covid-19

Le covid-19 ne peut pas être transmis par les animaux d’élevage !

Publié le 25/03/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Covid-19 : pas de transmission par les animaux d’élevage. CP : Stefan/AdobeStock

Face aux diverses questions que soulève la crise sanitaire du Covid-19, l’Anses a réuni un groupe d’experts spécialisés pour répondre à la question de la transmission du virus par les animaux. 

Parasitisme

Dépister la grande douve du foie et le paramphistome

Le pâturage dans les zones humides favorise la contamination par les métacercaires. CP : P. Camuset/JMN.

La grande douve (Fasciola hepatica) et le paramphistome sont des parasites encore très présents en élevage bovin. Les cas de fasciolose (infestation par la grande douve) et de paramphistomose peuvent avoir des conséquences cliniques et zootechniques parfois significatives. L’établissement d’un diagnostic permet de connaître l’état de son élevage vis-à-vis de ces parasites et de juger de la nécessité d’effectuer un traitement. 

Alimentation

« Des possibilités toujours plus étendues avec le robot d'alimentation »

Publié le 20/02/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Joël Adrian, du Gaec des Avis, utilise le robot d’alimentation Lely Vector depuis février 2018. Depuis, il remarque l’absence de refus à l’auge. CP :  M.Lecourtier/Média&Agriculture.

Robotiser l’alimentation du troupeau n’était pas forcément le premier choix du Gaec des Avis, qui a aujourd’hui pleinement compris l’ampleur des possibilités qu’offre la technologie... bien au-delà de la seule alimentation.

Boiterie

Nécrose de la pince : une lésion difficile à traiter

Publié le 14/02/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Pour limiter les cas de nécrose de la pince dans un troupeau, il est nécessaire de détecter les vaches boiteuses le plus précocement possible. CP : N.Tiers/Pixel6TM.

La nécrose de la pince est cette lésion en galeries s’insinuant dans la profondeur de l’onglon, entre la corne et la troisième phalange, avec écoulement de pus. Son traitement, qui vise à retirer le tissu nécrosé, est potentiellement lourd. 

Pages

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site