La référence technique au service des éleveurs

Dérobées

Pâturage des dérobées

[Témoignage] « Les couverts, des fourrages extra  ! »

Les animaux pâturent les couverts à partir du 1er octobre, et peuvent y rester jusque mi-novembre, voire début décembre, si les conditions le permettent. Photo : Kévin Morel

Les animaux de Kévin Morel pâturent les couverts depuis plusieurs années, en pâturage tournant dynamique. Si la composition du mélange s’est affinée au fil du temps, elle répond toujours à un double objectif, agronomique et fourrager.

Pâturage des dérobées

[Témoignage] De la ressource fourragère en fin d'été

En fin d’été, les prairies n’offrent plus assez de ressources. Les couverts arrivent donc à point nommé. © Baptiste Lamborot

À Bourbon-Lancy, en Saône-et-Loire, au Gaec des Maringes, des couverts sont implantés depuis 2004, entre deux céréales d’hiver. Ils sont pâturés du 10 septembre au 15 octobre, à une période où la ressource fourragère est limitée.

Pâturage des dérobées

[Témoignage] RGI - trèfle, la valeur sûre

Les vaches taries et les génisses pleines pâturent tout l'hiver. © Dominique Luherne

Au Gaec du Rendez-vous, les vaches laitières ont toujours pâturé des dérobées. Aujourd’hui, le trèfle accompagne le RGI autrefois implanté pur, et l’association représente la ration hivernale des génisses pleines et des vaches taries.

 

Changement climatique

Des dérobées fourragères estivales à l’essai

Publié le 22/10/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Des dérobées fourragères estivales à l’essai. ©W.Deschamps/Pixel6TM

L’été, les sécheresses semblent de plus en plus récurrentes et affectent la production de fourrage ainsi que la possibilité pour les animaux de pâturer sans recours à un affouragement au pré. Faut-il se tourner vers de nouvelles espèces issues de climats chauds et secs ? C’est ce que teste la ferme expérimentale des Bordes dans l’Indre. 

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site