La référence technique au service des éleveurs

grande douve

Parasitisme

Dépister la grande douve du foie et le paramphistome

Le pâturage dans les zones humides favorise la contamination par les métacercaires. CP : P. Camuset/JMN.

La grande douve (Fasciola hepatica) et le paramphistome sont des parasites encore très présents en élevage bovin. Les cas de fasciolose (infestation par la grande douve) et de paramphistomose peuvent avoir des conséquences cliniques et zootechniques parfois significatives. L’établissement d’un diagnostic permet de connaître l’état de son élevage vis-à-vis de ces parasites et de juger de la nécessité d’effectuer un traitement. 

Étude du GDS Cantal

Vers une gestion raisonnée du parasitisme herbager

«80% des lots de vaches adultes sont traités systématiquement contre les strongles gastro-intestinaux alors qu’une immunité est possible», constate Adélaïde Pellat, ingénieure au GDS du Cantal. Photo: M.Ballan/Pixel image

L’herbe représente 95% de la SAU du Cantal. Si la gestion de la ressource herbagère fait partie du quotidien des éleveurs du département, ils doivent aussi être attentifs à un autre élément-clé de la rentabilité de leurs exploitations: le "parasitisme herbager". Pourtant, la gestion du parasitisme dans les élevages n’est pas toujours raisonnée et est souvent basée sur des habitudes de traitements.

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site