La référence technique au service des éleveurs

pâturage

Fourrages

Pâturer le colza avec des vaches laitières

Publié le 08/11/2021 par Agathe Legendre dans
À raison de 18% de MAT, le colza est un fourrage intéressant d’autant qu’il est appétent pour les animaux. © Laurent Jung / Terres Inovia

Le colza est un fourrage appétent et intéressant, avec 18% de MAT. S'il est souvent pâturé par les ovins, la station expérimentale de Trévarez mène des expérimentations avec des génisses laitières.

Écovegetal

Des dalles recyclées et recyclables pour faciliter l'accès au pâturage

Publié le 24/08/2021 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Des dalles recyclées et recyclables pour faciliter l'accès au pâturage. Photo : DR

Afin de faciliter l'accès au pâturage, notamment des vaches laitières, la société Écovegetal propose des dalles recyclées et recyclables pour stabiliser les sols. La mise en place du pâturage tournant sur les exploitations demande un investissement en clôture et en abreuvement. Et pour que cette technique soit un succès, il faut également réfléchir au chemin d’accès aux pâtures et ce, en toutes saisons. 

Hygiène et Santé

Abreuvement au pâturage : repères pratiques

Publié le 19/07/2021 par Agathe Legendre dans
Les génisses et vaches viennent souvent boire en groupe. Photo : Bernard 63/Adobe stock

En élevage, l’eau fait partie des facteurs de production essentiels. Elle doit être disponible en quantité, mais il faut aussi veiller à ses qualités physico-chimiques et bactériologiques.

Pâturage

6 plantes de prairies toxiques pour les bovins

Publié le 21/05/2021 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
6 plantes de prairies toxiques pour les bovins. CP : dennisvdwater/Adobe Stock

L’herbe pâturée ou consommée en foin ou en ensilage peut contenir des plantes nocives pour les bovins. Parfois, certaines parties de ces plantes sont plus ou moins toxiques. 

Politique

Une proposition de loi vers un élevage plus vert

Publié le 12/05/2021 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Une proposition de loi vers un élevage plus vert. CP : sara_winter/Adobe Stock

Une sénatrice écologiste a déposé une proposition de loi « pour un élevage éthique, juste socialement et soucieux du bien-être animal ». Si elle vient à se concrétiser, dès 2025, l’accès à l’herbe deviendra alors la règle pour tous les élevages.  

Essai systèmes

À Trévarez, l’herbe tire son épingle du jeu

La station expérimentale de Trévarez a comparé les résultats de deux systèmes laitiers. ©Thierry Rio/Adobestock

La station expérimentale de Trévarez (Finistère) a expérimenté deux systèmes laitiers, l’un plutôt « herbe », l’autre plutôt « maïs », pendant huit ans.

Mise à l'herbe

Génisses : à vos marques, prêt, pâturez !

Publié le 31/03/2021 par dans
La gestion du pâturage présente de nombreux avantages techniques et économiques pour les génisses et les différents systèmes d’exploitations laitières. ©Thierry RIO/Adobe Stock

Le pâturage des génisses laitières en élevage laitier est une pratique courante dans les exploitations.

Application

Happygrass : La gestion des prairies et du pâturage en un outil

Happygrass se veut être une boîte à outils complète allant du choix des espèces prairiales à implanter jusqu’à la récolte ou la valorisation par le pâturage. ©DR

Les consortiums PâturNET et GrassMan se sont rapprochés pour donner naissance à une offre de service unique : HappyGrass. La nouvelle application1, destinée aux éleveurs et aux techniciens, propose désormais un outil unique et complet dédié à la gestion des prairies et du pâturage.

Jérôme Laval, Gaec le Mas d’Illins (Isère)

« Le sorgho permet de maintenir le pâturage en cas de déficit hydrique »

"En 2019, les silos sont restés fermés de début avril à mi septembre. Le sorgho couvre un mois de fourrage sur l'année", indique Jérome Laval, éleveur dans l'Isère. ©Bits and Splits/Adobe Stock

Producteur laitier en Isère, Jérôme Laval a introduit le sorgho fourrager multicoupe dans son système depuis plusieurs années. Valorisé en pâturage, le sorgho lui permet de nourrir ses animaux à une période où l’herbe ne pousse plus.

Cultures

Pratiquer le semi de prairie sous couvert pour lutter contre la sécheresse

Julien Fortin et Médéric Letellier sont pleinement satisfaits des semis sous couvert de prairie pour limiter les effets de la sécheresse à l’automne. CP : M-D.Guihard/Pixel6TM.

En Anjou, la sècheresse automnale devient de plus en plus fréquente. Pour optimiser les semis de prairie, la ferme expérimentale de Thorigné-d’Anjou les retarde d’un mois et les associe à des céréales. 

Pages

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site