La référence technique au service des éleveurs

prairies

Inrae de Lusignan

OasYs, un système qui s’adapte au changement climatique

Publié le 08/02/2021 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
L’objectif du système OasYs est de vivre du lait en contexte d’aléas climatiques, en minimisant le recours aux ressources en voie de raréfaction (eau et énergie fossile). Mis en œuvre depuis 2013, le système est en place pour 20 ans. ©DR

L’adaptation au changement climatique du système OasYs, mis en place à l’Inrae de Lusignan (Vienne), repose sur la diversification des ressources fourragères et l’évolution de la stratégie d’élevage. Les résultats technico-économiques sont encourageants. 

Fourragères

Quelles variétés pour les nouvelles conditions climatiques ?

Afin d’accroître leur efficience dans ce nouveau contexte climatiques, les variétés pourraient être notées en mélanges afin d’améliorer les préconisations pour ces derniers. ©Pixel6TM

Avant d’imaginer les variétés fourragères disponibles demain, faut-il encore identifier les caractéristiques attendues dans ce nouveau contexte climatique.

Prairies permanentes

La fertilisation, un levier vers une plus grande autonomie fourragère

Un peu plus de 40 % des prairies permanentes n'ont pas reçu de fertilisation en 2017. ©H.Flamant/Terroir Est.

Ingénieur Arvalis-Institut du végétal, Gregory Véricel a rappelé, à l'occasion des Journées de printemps de l'AFPF qui se sont tenues début novembre en visioconférence, l'importance d'adapter la fertilisation pour assurer la production annuelle des

Élevage et fourrages

Le Salon de l'herbe propose une série de conférences en ligne

le Salon de l’herbe et des fourrages propose à partir de ce jour six conférence en ligne et deux vidéos. CP : Le Salon de l'herbe et des fourrages

Initialement prévu les 10 et 11 juin 2020 dans les Vosges, le Salon de l’herbe et des fourrages propose à partir de ce jour six conférences en ligne ainsi que deux vidéos. 

Prairies

Les prairies à flore variée : une technique gagnante ?

Les prairies à flore variée sont intéressantes pour une pérennité pouvant aller jusqu’à cinq ans. CP : ferme expérimentale Thorigné-d’Anjou.

La ferme expérimentale de Thorigné-d’Anjou, située dans le Maine-et-Loire, possède 48 hectares de prairie naturelle et 52 hectares de prairie temporaire dont la durée de vie oscille entre deux et trois ans et peut aller jusqu’à cinq ou six ans.

Prairies et changement climatique

Siclex simule des climats extrêmes

Le Simulateur de climat extrême, qui associe plusieurs équipements dont un abri mobile, doit permettre de concevoir des prairies semées multifonctionnelles résistantes aux contraintes climatiques. ©Inra-Eric Roy

Dans le monde, les prairies représentent 70 % de la surface agricole utile. Bénéfiques à l’environnement et sources d’autonomie pour les éleveurs, elles pourraient permettre à l’agriculture de relever le défi de l’adaptation au changement climatique. Mais comment les prairies réagiront-t-elles face au manque d’eau, combiné à des températures et des teneurs en CO2 plus élevées ?

Concours prairies Gnis

Miser sur la luzerne pour plus de protéines

Implanter une luzernière, la solution pour gagner en autonomie protéique.

Chaque année, le Gnis organise le concours prairie. Le concours s’adresse aux étudiants de BTS et d’IUT.

Systèmes herbagers

Maximiser la production d'herbe

La place du système fourrager a une importance capitale dans les systèmes économes et autonomes en intrants.
Dans les exploitations économes et autonomes en intrant, la valorisation de l’herbe dans la ration des vaches laitières est une pièce maîtresse dans la construction de l’autonomie.

Pages

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site