La référence technique au service des éleveurs

vache laitière

Prévisions 2022

Vers une nouvelle baisse de la production de viande bovine

La réduction structurelle du cheptel laitier et la décapitalisation du cheptel allaitant depuis 2017 limitent les disponibilités de toutes les catégories. © Pixel6TM

Le repli de production de viande bovine enregistré en France en 2021 devrait se poursuivre cette année, selon les prévisions élaborées par le GEB-département économie de l’Institut de l’élevage. La production nette de bovins finis diminuerait de 1,4% en 2022, à 1,406 million de tonnes équivalent carcasse, après une baisse de 0,7% l’an passé.

De la vache au veau

Un site Internet pour mieux maîtriser la période sèche des vaches laitières

Publié le 29/11/2021 par Danielle Bodiou dans
Le site « De la vache au veau » propose d’apporter des outils et supports d’informations nécessaires à une maîtrise de la période sèche des vaches laitières et à la période cruciale du vêlage. Photo :DR

Le Centre national interprofessionnel de l'économie laitière (Cniel) annonce le lancement de « De la vache au veau », un site Internet pour adopter les bonnes pratiques permettant de prévenir les problèmes de santé des vaches taries et d’obtenir des veaux robustes.

Conjoncture

Net décrochage de la collecte laitière en septembre

Publié le 23/11/2021 par Danielle Bodiou dans
Après avoir légèrement progressé en août, la collecte laitière française s’est fortement repliée en septembre (-2,4% par rapport à septembre 2020). ©   Thierry RYO/Adobe stock

Dans son dernier rapport " Tendances lait et viande", l’Institut de l’élevage dresse le bilan de la collecte laitière en France au mois de septembre 2021.

Santé

L’abreuvement et l’alimentation, points clés pour limiter les impacts du stress

L’eau doit être disponible en qualité et en quantité. La recommandation est de 8 à 10 cm de points d’eau par vache. CP : Pixel6TM

Le stress thermique peut avoir un impact significatif sur la production et sur le bien-être des bovins. Afin de limiter ses effets sur le troupeau laitier, des leviers peuvent être actionnés, à commencer par la gestion de l’alimentation et de l’abreuvement. 

Santé

Stress thermique : un impact sur la productivité des vaches laitières

Le stress thermique peut avoir un impact sur la productivité des vaches laitières de plusieurs manières, notamment en réduisant l’ingestion et la production de lait, et en affectant les performances de reproduction. CP : AdobeStock/oceane2508

Avec l’été, revient le risque d’épisodes de fortes chaleurs, peu appréciés par les vaches laitières qui se sentent plus à l’aise au frais. « La zone de température de confort de la vache se situe entre - 5°C et 20°C. Lorsque sa température corporelle (de 38,5 °C) est dépassée, l’animal entre en stress thermique », explique Olivier Véron, nutritionniste chez Littoral Normand.

Bien-être animal

Adapter les bâtiments d’élevage au changement climatique

Adapter les bâtiments d’élevage au changement climatique. ©MD.Guihard/Pixel6TM

Dans un webinaire organisé par le Cniel, le groupe « bâtiments d’élevage de demain », conduit par différents acteurs de la filière, a présenté ses résultats sur la ventilation des bâtiments d’élevage. L’objet de l’étude était de trouver des solutions afin de faire face au stress thermique des vaches laitières qui s’accroît d’années e

Animaux de boucherie

Les abattages de bovins en repli sur un an

Avec 57 000 têtes, les abattages de vaches allaitantes sont en repli de 8 % sur un an.  CP : H. Grare/Terroir Est

En mars 2020, les abattages totaux de bovins sont en repli de 5,7 % en têtes et de 3,3 % en poids, par rapport à mars 2019, selon la dernière note Agreste Animaux de boucherie du ministère de l’Agriculture.

Animaux de boucherie

Moins de bovins abattus en 2019

Avec 834000 têtes, les abattages de mâles de 8 à 24 mois ont reculé de 5,2 % en 2019 par rapport à 2018. CP : DR

Sur l’ensemble de l’année 2019, les abattages totaux de bovins ont baissé de 2,6 % en têtes et en poids, par rapport à 2018, selon la dernière note Agreste Animaux de boucherie du ministère de l’Agriculture.

Agreste

La baisse du cheptel bovin français se poursuit

Avec un peu moins de 3,5 millions de têtes en 2019, le nombre de vaches laitières s’inscrit en baisse de 1,2 % par rapport à 2018. Photo : D.Bodiou/Pixel6TM

Après une progression entre 2014 et 2016, le cheptel bovin français recule pour la troisième année consécutive, selon la dernière note Agreste conjoncture « Animaux de boucherie » du ministère de l’Agriculture.

Projet Prolific

Un gène du tissu adipeux en cause dans l’infertilité des vaches laitières

Dans le cadre du projet européen Prolific, des scientifiques ont identifié un gène du tissu adipeux qui pourrait être impliqué dans la baisse de fertilité des vaches laitières ayant les meilleures productions de lait, comme les prim’holstein. © N. Chemineau/Pixel Image

La vache laitière, dont la capacité d’ingestion après le vêlage est insuffisante pour couvrir les besoins énergétiques de début de lactation, doit puiser dans ses réserves corporelles, principalement son tissu adipeux. Or, chez les vaches laitières qui présentent les meilleures productions de lait, la balance énergétique négative a une forte incidence sur leur capacité à se reproduire

Pages

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site