La référence technique au service des éleveurs

France Conseil Élevage

800 systèmes connectés en temps réel

Les éleveurs n’utilisent que 10% de la capacité de leur système de management de troupeau. Photo : A. Cotens/Pixel image

« Les éleveurs n’utilisent que 10% de la capacité de leur système de management de troupeau », souligne David Saunier de France Conseil Élevage. Avec le développement des robots et des capteurs en élevage, les éleveurs ont accès à une multitude de données. Mais comment les valoriser au niveau des exploitations ?

Il manque souvent un outil de traitement des données et d’aide à la décision dans l’élevage. Or, souvent les outils ne communiquent pas entre eux et leurs bases de données ne sont pas connectées. Les systèmes ne sont pas communicants et n’aident pas encore assez l’éleveur, souligne David Saunier :

« Un robot produit plus de 1000 données par jour par vache. C’est énorme, mais pour l’éleveur, lesquelles sont vraiment intéressantes ? »

Ainsi, depuis 2012, France Conseil Élevage travaille sur le logiciel Ori-automate. Il peut interfacer les données de six constructeurs d’automates comme Lely, Delaval, Gea, Boumatic… Le logiciel permet d’échanger des informations entre les outils des constructeurs installés chez l’éleveur (robot de traite, distributeur automatique d’aliment, etc.) et les logiciels France Conseil Élevage.

L’interconnectivité indispensable

Aujourd’hui, 1200 systèmes sont initialisés ou synchronisés et 800 sont connectés en temps réel. Ori-automate initialise les systèmes, les synchronise et les met à jour. Il évite la redondance d’enregistrements des données réalisés par l’éleveur et ses conseillers. L’utilité est assurée, pour David Saunier : 

« Les éleveurs sont vraiment très positifs sur ce déploiement. Ils attendent des systèmes interconnectés. Il faut commencer à les interconnecter tous ensemble. »

L’interconnectivité des automates et de leurs bases de données est indispensable pour les valoriser correctement et apporter un conseil en temps réel au travers d’indicateurs de performance ou d’alarmes.

Le travail conduit a permis d’évaluer les disparités entre chaque marque d’automates sur l’interfaçage des données. Un effort commun avec les constructeurs et France Conseil Élevage doit encore s’opérer pour harmoniser les données au sein des élevages. C’est l’un des problèmes qui bloquent le développement du logiciel, selon David Saunier :

« Aujourd’hui, c’est principalement l’accès aux données collectées par les constructeurs qui bloque le plus le déploiement d’Ori-automate. »

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.