La référence technique au service des éleveurs
Le vaccin Ubac est indiqué pour l’immunisation active de vaches et des génisses afin de réduire l’incidence des infections cliniques intramammaires causées par Streptococcus uberis, réduire le nombre des cellules somatiques dans les échantillons de lait et réduire les pertes de production de lait. Photo : ©Hipra

Un premier vaccin contre les mammites à Streptococcus uberis

Après le premier vaccin polyvalent contre les mammites bovines dues aux Staphylocoques et aux coliformes Startvac®, et le premier vaccin spécifique contre les mammites des petits ruminants à staphylocoques Vimco®, Hipra...
Les étudiants ont proposé d’implanter deux prairies temporaires afin de gagner en autonomie fourragère. © D.Bodiou/Pixel6TM

Baisser le coût alimentaire des taurillons

Tous les ans le Gnis organise le concours prairies. Il s’adresse aux étudiants de BTS et d’IUT. En binôme, ils sont amenés à se mettre dans la peau d’un technicien afin d’analyser et d’améliorer le système fourrager d’...
e-DIP de BouMatic autonomise le trempage. ©DR

BouMatic lance e-DIP pour automatiser le trempage

Et si le post-trempage des rayons, la désinfection du faisceau et le rinçage de celui-ci ce faisait de manière automatique ? C’est maintenant possible avec l’unité de traite e-DIP de BouMatic. Ce système regroupe au...
Des essais comparatifs menés par Horsch montrent que la levée homogène des pieds, conditionnée par la pression appliquée sur l’élément semeur, est l’un des paramètres les plus importants afin de maximiser le rendement futur du maïs. Photo : ©C.Milou/Pixel6TM.

Régularité de la profondeur d’un semis de maïs : un paramètre essentiel

Des essais comparatifs menés par Horsch montrent que la levée homogène des pieds, conditionnée par la pression appliquée sur l’élément semeur, est l’un des paramètres les plus importants afin de maximiser le rendement...
En 2018, Even a rémunéré le lait de ses 734 exploitations adhérentes à près de 342 €/1000 litres. Photo : ©D.Bodiou/Pixel6TM

Even : un retour de résultat de 11,33 €/1000 litres

Dans un contexte de marchés laitiers chahutés, le groupe coopératif Even résiste avec un chiffre d'affaires stable à 2,2 milliards d'euros en 2018. Ses résultats lui ont permis de rémunérer le lait de ses producteurs...

Hipra

Un premier vaccin contre les mammites à Streptococcus uberis

Publié le 18/04/2019 par Danielle Bodiou dans
Le vaccin Ubac est indiqué pour l’immunisation active de vaches et des génisses afin de réduire l’incidence des infections cliniques intramammaires causées par Streptococcus uberis, réduire le nombre des cellules somatiques dans les échantillons de lait et réduire les pertes de production de lait. Photo : ©Hipra

Après le premier vaccin polyvalent contre les mammites bovines dues aux Staphylocoques et aux coliformes Startvac®, et le premier vaccin spécifique contre les mammites des petits ruminants à staphylocoques Vimco®, Hipra annonce le lancement du premier vaccin spécifique contre les mammites à Streptococcus uberis : Ubac.

Traitements individualisés

BouMatic lance e-DIP pour automatiser le trempage

e-DIP de BouMatic autonomise le trempage. ©DR

Et si le post-trempage des rayons, la désinfection du faisceau et le rinçage de celui-ci ce faisait de manière automatique ? C’est maintenant possible avec l’unité de traite e-DIP de BouMatic.

Horsch

Régularité de la profondeur d’un semis de maïs : un paramètre essentiel

Publié le 15/04/2019 par Hélène Flamant dans
Des essais comparatifs menés par Horsch montrent que la levée homogène des pieds, conditionnée par la pression appliquée sur l’élément semeur, est l’un des paramètres les plus importants afin de maximiser le rendement futur du maïs. Photo : ©C.Milou/Pixel6TM.

Des essais comparatifs menés par Horsch montrent que la levée homogène des pieds, conditionnée par la pression appliquée sur l’élément semeur, est l’un des paramètres les plus importants afin de maximiser le rendement futur du maïs.

Prix du lait

Even : un retour de résultat de 11,33 €/1000 litres

En 2018, Even a rémunéré le lait de ses 734 exploitations adhérentes à près de 342 €/1000 litres. Photo : ©D.Bodiou/Pixel6TM

Dans un contexte de marchés laitiers chahutés, le groupe coopératif Even résiste avec un chiffre d'affaires stable à 2,2 milliards d'euros en 2018. Ses résultats lui ont permis de rémunérer le lait de ses producteurs adhérents à 342 €/1 000 litres en moyenne.

Sélection génétique

Un OS prim'holstein collectif

Les différents partenaires de la prim’holstein et de la pie rouge française se sont regroupés afin de créer un nouvel OS chargé de représenter les intérêts de la race dans son ensemble et compatible avec la nouvelle législation Européenne. ©C.Helsly/Cniel

Le 26 mars 2019, l’organisme de sélection (OS) de la race prim’holstein a tenu une assemblée générale extraordinaire afin de faire évoluer ses statuts.

Clôtures électriques

3 000 volts et les vaches seront bien gardées

Le soin apporté à l’installation de la clôture est une bonne garantie contre les pertes d'efficacité. Photo : ©Patura - Cyrille Richard

Opter pour un système de clôture électrique, c’est s’assurer de limiter la divagation de ses animaux d’élevage, le mélange des cheptels et l’intrusion d’animaux sauvages dans ses parcelles.

Santé animale

Bayer lance de nouvelles solutions contre les parasites externes

Bayer propose à la fois une gamme de médicaments et une gamme de produits biocides pour agir contre les parasites. © M.Gagneux/Pixel6TM

Bayer renouvelle cette année, sa gamme destinée à protéger tous les types d’élevages (porcs, volailles et ruminants), contre les parasites externes, dont la présence accroît le risque de maladies pour les animaux et provoque des dommages aux infrastructures d’élevage.

Bien-être animal

Des logettes trois étoiles

Publié le 05/04/2019 par Alexandre Coronel dans
Gaec de la ferme du Val

Fort de ses compétences de maréchal-ferrant et de son expérience de pédicure bovin, Nicolas Fournier a conçu et mis au point la première logette ergonomique, qui respecte parfaitement les besoins physiologiques de la vache, en particulier quand elle se couche et se relève.

GNIS

Observer sa prairie pour prendre les bonnes décisions

Publié le 04/04/2019 par Hélène Flamant dans
Un vide trop grand laisse la place aux adventices. Il convient de sursemer. Photo : ©Gnis.

Diagnostiquer sa prairie n’est pas chose facile si on n’a pas un fil directeur d’observation et de réflexion. Le Gnis apporte ses recommandations pour améliorer sensiblement ses prairies. Une opération facile et bien souvent peu coûteuse.
 

Pages