La référence technique au service des éleveurs
L’offre milieu de gamme en viande bovine va passer de 3 % à 40 % dans les années à venir.

La montée en gamme de la viande au cœur du plan filière

À l’occasion du dernier Sommet de l’élevage, Paul Grelier, responsable de la section bovine chez Interbev a présenté un des points forts du plan de la filière viande : la montée en gamme de la filière bovine. "Il faut...
Les représentants ont présenté le "pacte pour un engagement sociétal" lors du dernier Sommet de l’élevage.

Un pacte pour garantir l'évolution des pratiques de la filière viande

"La viande n’est plus évidence pour le consommateur. Il faut partir de ce constat pour que la viande puisse reconquérir sa place", c’est sur ces mots que Denis Lerouge, directeur communication chez Interbev, a ouvert le...
Origen Normande est le 1erschéma de sélection normand à proposer des index de santé du pied.

Deux index spécifiques de santé du pied en Normande

"Les lésions du pied sont le troisième problème de santé rencontré en élevage laitier après les problèmes de mammites et de fertilité", rappelle Amélie Vallée, responsable recherche et développement chez Gènes Diffusion...
74% des amateurs de viande disent occasionnellement la choisir bio : une progression de 15% en quatre ans.

Les amateurs de viande bio de plus en plus nombreux

La viande bio séduit toujours plus de Français. Telle est la principale conclusion d’une étude menée par la Commission Bio d’Interbev, l’Association nationale interprofessionelle de l’élevage et des viandes, avec le...
La 7e édition d’Agrimax se tiendra du 24 au 26 octobre au parc des exposition de Metz-Métropole.

Agrimax veut devenir le 3e événement national de l’élevage

Trois jours à bloquer, du  24 au 26 octobre pour ne pas manquer la 7e édition d'Agrimax au parc des exposition de Metz-Métropole. Le partenariat avec le Sommet de l’élevage a pu mettre en lumière un problème de...

Filière bovine

La montée en gamme de la viande au cœur du plan filière

L’offre milieu de gamme en viande bovine va passer de 3 % à 40 % dans les années à venir.

À l’occasion du dernier Sommet de l’élevage, Paul Grelier, responsable de la section bovine chez Interbev a présenté un des points forts du plan de la filière viande : la montée en gamme de la filière bovine. "Il faut partir de la demande du consommateur en améliorant la qualité gustative", a rappelé Paul Grelier. 

Interbev

Un pacte pour garantir l'évolution des pratiques de la filière viande

Les représentants ont présenté le "pacte pour un engagement sociétal" lors du dernier Sommet de l’élevage.

"La viande n’est plus évidence pour le consommateur. Il faut partir de ce constat pour que la viande puisse reconquérir sa place", c’est sur ces mots que Denis Lerouge, directeur communication chez Interbev, a ouvert le colloque organisé par Interbev lors du dernier Sommet de l’élevage.

6 000 € la place pour un bâtiment 4 étoiles

Publié le 12/10/2018 par Claire LAMY GRANDIDIER
Franck Boiteux et Arnaud Sauvageot sont deux des six associés du Gaec du Thillot.

Le Gaec du Thillot en Haute-Marne a investit en 2014 dans un nouveau bâtiment d'une superficie de plus de 2 500 m2 pour un coût total d'un peu plus de un million d'euros. Les 120 vaches montbéliardes de l'exploitation produisent du lait pour l'AOP Langres et Époisses. 

La betterave se pâture dans les Vosges !

Publié le 12/10/2018 par Hélène Flamant

Stéphane Dieudonné élève 35 vaches laitières dans la montagne vosgienne. Il a testé le pâturage de la betterave pour la première fois cette année.

"Elles ont commencé à pâturer le 29 août. Il leur a fallu un temps d'adaptation mais maintenant, le matin, quand je les lâche, elles accourent jusqu'aux betteraves."

Origen Normande

Deux index spécifiques de santé du pied en Normande

Origen Normande est le 1erschéma de sélection normand à proposer des index de santé du pied.

"Les lésions du pied sont le troisième problème de santé rencontré en élevage laitier après les problèmes de mammites et de fertilité", rappelle Amélie Vallée, responsable recherche et développement chez Gènes Diffusion. Pour rappel, un animal avec des lésions peut voir son taux de production diminuer de 300 à 600 kg de lait et son taux de fécondité chuter de 20 %. 

Consommation

Les amateurs de viande bio de plus en plus nombreux

74% des amateurs de viande disent occasionnellement la choisir bio : une progression de 15% en quatre ans.

La viande bio séduit toujours plus de Français. Telle est la principale conclusion d’une étude menée par la Commission Bio d’Interbev, l’Association nationale interprofessionelle de l’élevage et des viandes, avec le concours de l’Ifop 1.

Du 24 au 26 octobre 2018 à Metz

Agrimax veut devenir le 3e événement national de l’élevage

La 7e édition d’Agrimax se tiendra du 24 au 26 octobre au parc des exposition de Metz-Métropole.

Trois jours à bloquer, du  24 au 26 octobre pour ne pas manquer la 7édition d'Agrimax au parc des exposition de Metz-Métropole. Le partenariat avec le Sommet de l’élevage a pu mettre en lumière un problème de positionnement du Salon. "Pour y remédier, nous avons opté pour un positionnement professionnel.

Sommet d’Or

Le complément alimentaire Défi Flor® à l’honneur

Gilles Grosmond, vétérinaire, a participé à la conception de Défi Flor®.

Récompensée par un Sommet d’or, lors du dernier Sommet de l’élevage, la société Solu’Nature® a présenté son dernier produit, le Défi Flor®.

Veille concurrentielle internationale

La filière lait de vache française reste leader

La France occupe la tête du classement en raison notamment de la durabilité de ses ressources, de l’organisation des filières, de la maîtrise technique, de son portefeuille des marchés à l’export et de sa capacité à conquérir des marchés.

La France se place une nouvelle fois sur la première marche du podium des filières laitières les plus compétitives à travers le monde. Avec un score global de 644 points sur 1 000, elle devance la Nouvelle-Zélande qui en compte 583, ainsi que l’Irlande, qui complète le trio de tête avec 577 points.
 

Prairies permanentes

La pousse d’herbe en déficit après l’été sec et chaud

La production cumulée d’herbe est désormais déficitaire dans la moitié des régions françaises.

 
Au 20 septembre 2018, la pousse cumulée des prairies permanentes devient déficitaire au plan national, selon les dernières estimations du ministère de l’Agriculture. Elle est en retrait de 15 % par rapport à la pousse de référence.

Pages