La référence technique au service des éleveurs

Conduite des prairies

GrassMan, un outil digital collaboratif

Publié le 04/06/2018 par Marie Dominique GUIHARD
La présentation de l'outil GrassMan s'est effectué au Salon de l'herbe en présence des équipes de l' Institut de l'élevage, Mas Seeds, Jouffray Drillaud et le concepteur de l'outil.

L’Institut de l’Élevage, MAS Seeds et Jouffray-Drillaud se sont associés pour créer un outil multifonctions pour gérer la prairie du semis à la récolte. Cet OAD se veut aussi un moyen d’échanger entre éleveurs et avec leur conseiller.

Lors du Salon de l’herbe qui a eu lieu cette année à Nouvoitou (35), l’Institut de l’élevage, MAS Seeds (anciennement Maïsadour) et Jouffray-Drillaud ont présenté GrassMan, un outil digital réalisé en commun pour gérer les prairies. Dédié aux éleveurs et à leurs conseillers, il présente divers outils applicables depuis le semis jusqu’à la récolte. Jérôme Pavie, responsable du service fourrages et pastoralisme de l’Institut de l’élevage précise :

"Il s’agit du premier outil du genre. Jusqu’alors, aucune application ne s’intéressait à la qualité de récolte, ni au déclenchement des chantiers de fauche."

Il est conçu aussi pour favoriser les échanges entre éleveurs ou avec leur technicien et donner la possibilité de créer des groupes d’échanges. L’ambition des trois partenaires est que GrassMan devienne la référence de la gestion de la prairie.

Bêta-test de juin à septembre

Cette première version n’est pas encore totalement finalisée. Une phase de test dite bêta-test public, est mis en place entre juin et septembre. Éleveurs, techniciens, prescripteurs peuvent s‘inscrire pour faire part de leur remarque. L’application sera vraiment disponible en octobre 2018. L’équipe travaille déjà sur une seconde version qui comprendra plus de fonctions. En attendant, six applications seront disponibles : composer, fertiliser, identifier, lutter, faucher et qualifier.

Contribution financière modeste

Choisir les semences les mieux adaptées (pour une monoculture, une association ou un mélanges multi-espèces) en fonction des critères pédoclimatiques, agronomiques et des objectifs de la ration  jusqu’au choix des types variétaux adaptés. Avec l'appli fertiliser, Les besoins azotés seront estimés. Un référentiel d’identification de la flore prairiales et des adventices fait partie du bouquet d’application. Selon le degré de salissement, plusieurs propositoins se ront proposées (intervention mécanique ou chimique). Des fenêtres météo propices à la récolte, que ce soit pour une valorisation sous forme d’ensilage d’enrubannage ou de foin, seront offertes ainsi qu'une fonction pour évaluer la qualité du fourrage récolté.  
Cet outil qui va nécessiter une maintenance et une mise à jour régulière sera accessible pour moins de 50 euros par an.
 
 GrassMan permet de déterminer les épriodes de fauches optimales (ici capture d'écran de la fonction faucher).
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.