La référence technique au service des éleveurs

Arvalis

Arvalis

Les premières récoltes de maïs fourrage vont démarrer au 25 août

Publié le 18/07/2019 par Marie Dominique GUIHARD dans
Arvalis propose la carte des dates prévisionnelles de début des récoltes des maïs fourrage établie le 12 juillet 2019. ©Arvalis

Selon Arvalis, les premiers maïs fourrages seront récoltés à partir du 25 août dans les régions les plus précoces. L’institut matérialise ses données sur une

Maïs fourrage

Détruire les couverts avant le 15 mars

Les couverts implantés avant le maïs doivent être détruits avant le 15 mars, sous peine de pénaliser le maïs qui suit.

Dans un communiqué, Arvalis-Institut du végétal recommande de détruire le couvert avant le 15 mars, sous peine de pénaliser le maïs qui suit par épuisement des ressources en eau et en azote.

Alimentation

Maïs fourrage, une qualité mitigée

Publié le 15/11/2018 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Une qualité de maïs ensilage correcte malgré un été sec.
Cette année, la culture de maïs a dû s’adapter. Avec un printemps très humide et un été particulièrement sec, les rendements et la qualité des maïs fourrages 2018 se maintiennent à des niveaux honorables, d’après Arvalis.  

Binage du maïs

Le passage adapté aux adventices dominantes

Selon que la flore adventice dominante est dicotylédones ou graminées, la stratégie de binage va évoluer d'assez tardif dans le premier cas à précoce dans le second.

Dans un communiqué de presse du 25 mai 2018, Arvalis-Institut du végétal décrit comment réussir le binage dans les programmes de désherbage du maïs grains et fourrage. L’institut technique rappelle dans un premier temps :

Désherbage du maïs fourrage

Le plus tôt est le mieux !

Publié le 07/05/2018 par Hélène Flamant dans
Désherbage trop tardif en maïs fourrage sur flore dicot : la concurrence est très visible (maïs plus court et carencé en azote) par rapport au témoin à droite.

Comme toutes les cultures d’été, le maïs fourrage est particulièrement sensible à la concurrence des adventices. Selon la nature et la densité de la flore, la nuisibilité mesurée peut aller jusqu’à 80 % du rendement. Voici les recommandations d'Arvalis-Institut du Végétal.

Engraissement des jeunes bovins

La contrainte « place » n’engendre pas de pertes

Contraintre les animaux à la fois à l’auge et en surface de couchage ne semble pas montrer d’effet néfaste sur leur performances zootechniques d’après des essais d’Arvalis - Institut du végétal. Photo : H. Grare/Pixel image

Lors de la journée technique fourrage et engraissement organisée à la ferme expérimentale Lorraine de Saint-Hilaire-en-Woëvre le 19 octobre dernier, Arvalis – Institut du végétal a présenté les résultats d’une expérimentation sur la surface octroyée à chaque jeune bovin.

Confort des jeunes bovins

Un certain standing à respecter

Dans un bâtiment d’élevage, il est conseillé de faire entrer la lumière par un autre moyen que les translucides sur le toit. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Un bovin adulte dégage approximativement 25 litres d’eau et 1 000 W par jour qu’il est essentiel d’évacuer en dehors du bâtiment. À ce sujet, la journée technique fourrage et engraissement organisée à la ferme expérimentale Lorraine de Saint-Hilaire-en-Woëvre le 19 octobre dernier était l’occasion de rappeler quelques règles de confort lors de la phase d’engraissement des jeunes bovins.

Agenda

Arvalis : journée technique à St-Hilaire-en-Woëvre

Le jeudi 19 octobre 2017, Arvalis organise sa Journée technique fourrage et engraissement à la ferme expérimentale professionnelle Lorraine Arvalis de Saint-Hilaire-en-Woëvre. Photo : Arvalis

Le jeudi 19 octobre 2017, Arvalis organise sa Journée technique fourrage et engraissement à la ferme expérimentale professionnelle Lorraine Arvalis de Saint-Hilaire-en-Woëvre. Au programme de ce rendez-vous, quatre ateliers techniques autour de l’alimentation, des bâtiments et de l’énergie.

Pages