La référence technique au service des éleveurs

charolaise

Salon international de l’agriculture

Une charolaise égérie de l’édition 2020

Publié le 30/10/2019 par Danielle Bodiou dans
Idéale, une vache charolaise de l’élevage de Jean-Marie Goujat, est l’égérie du prochain Sia. Photo : Sia 2020 - P. Parchet.

Pour sa 57e édition, le Salon international de l’agriculture a choisi de mettre à l’honneur la race charolaise. Elle sera représentée par Idéale, une vache de six ans, propriété de Jean-Marie Goujat, éleveur en Gaec sur les Monts du Beaujolais à environ 45 km de Charolles.

Finition des génisses viande

Luzerne et trèfle violet peuvent remplacer le soja

Les essais de la station de Mauron montrent que les génisses charolaises sont aussi bien finies avec une ration composée d’ensilage de maïs et d’enrubanné de luzerne ou de trèfle violet. Photo : Station de Mauron

L’utilisation de légumineuses enrubannées permet de remplacer le tourteau de soja pour la finition des génisses viande. Telle est la conclusion d’un essai mené à la station expérimentale bovine de Mauron, dans le Morbihan.

Finition des génisses viande

L’ensilage d’herbe remplace le correcteur azoté

Les essais de la station de Mauron montrent que les génisses charolaises sont aussi bien finies avec une ration mixte composée de 2/3 d’ensilage d’herbe et de 1/3 d’ensilage de maïs sans apport de concentré. Photo : DR

L’ensilage d’herbe permet de remplacer le correcteur azoté pour la finition des génisses charolaises. Telle est la conclusion d’un premier essai mené à la station expérimentale bovine de Mauron, dans le Morbihan…

Sommet de l’élevage

Une 25e édition toujours plus internationale

22 races bovines seront présentées soit 1300 bovins, dont 430 charolaises pour le concours national. Photo: Sommet de l'élevage

La première semaine d’octobre 2016, le Sommet de l’élevage fêtera son 25e anniversaire, après une édition marquée par l’absence de bovins et une baisse de 10% des visiteurs internationaux. Pa

Concours prairies

Des prairies multi-espèces pour diminuer les coûts

Dans le cadre du Concours prairies du Gnis, deux étudiants en BTS à l’ESA d’Angers ont aidé deux éleveurs à diminuer le coût alimentaire de leur troupeau.

Thierry et Florence Beau, associés de l’EARL d’Esset en Poitou-Charentes, souhaitent implanter de nouvelles prairies dans leur assolement pour diminuer le coût alimentaire de leur troupeau laitier. Dans le cadre du Concours prairies du Gnis, Thomas Cornuault et Julien Grellier, étudi