La référence technique au service des éleveurs

éleveur laitier

Bleu-Blanc-Cœur

Les éleveurs engagés Éco-méthane récompensés

Bleu-Blanc-Cœur remet sa rétribution à un éleveur laitier. De gauche à droite : Dominique Sauvage, responsable pôle expertise restauration Orange, Jean-Pierre Pasquet, co-président de Bleu-Blanc-Cœur, et Julien Frémont, éleveur laitier engagé Éco-méthane. Photo : DR

En 2015, Bleu-Blanc-Cœur a fait appel à plusieurs acteurs économiques pour soutenir les éleveurs laitiers inscrits dans la démarche environnementale Éco-méthane, c'est-à-dire engagés dans la réduction de leurs émissions de méthane.

Karim Daoud, éleveur laitier en Tunisie

L'élevage laitier tunisien reste précaire

Notre pays ayant un climat difficile, à la limite du semi-aride, les cultures fourragères ne se sont pas développées et l’essentiel de l’alimentation reste basé sur des aliments concentrés avec un important déficit en fibres.

Karim Daoud, éleveur, est membre du conseil national du Syndicat des agriculteurs de Tunisie (Synagri) et président du Groupement des éleveurs de la race tarentaise. Il a introduit la race tarentaise en Tunisie dans les années 1990.

Estimations au 31 août 2015

Le revenu en élevage laitier décroche de 15 000 €

La forte baisse du prix du lait à la production entraîne une forte chute du revenu des éleveurs en 2015, d’autant que dans certaines régions la canicule et la sécheresse ont affecté la production par vache. Photo : A. Cotens/ Pixel image

Le revenu des exploitations bovins laitiers s’inscrit en forte chute en 2015, selon une étude du département économie de l’Institut de l’élevage. Ce dernier a estimé le RCAI (revenu courant avant impôt et cotisations sociales) sur un groupe d’exploitations laitières spécialisées de plaine et un autre de montagne.

Réduction des gaz à effet de serre

La monnaie CO2 est désormais en circulation

Pierre Weill et Jean-Pierre Pasquet, co-présidents de Bleu-Blanc-Cœur.

Réduire les émissions de méthane des vaches laitières, c’est possible en leur proposant une alimentation à base d’herbe, de luzerne, de lin, comme le prévoit le cahier des charges de l’association Bleu-Blanc-Cœur.  Pour récompenser les