La référence technique au service des éleveurs

FranceAgriMer

Conjoncture

Le prix du lait toujours en retrait par rapport à 2019

En août 2020, malgré sa hausse saisonnière, le prix standard du lait conventionnel, à 332,6 €/1 000 l, reste inférieur de 11,4 €/1 000 l au prix d’août 2019. ©C. Helsly/CNIEL

Selon la dernière note de conjoncture mensuelle « Lait de vache » de FranceAgriMer, le prix du lait s’écarte toujours du niveau de 2019. En août 2020, malgré sa hausse saisonnière, le prix standard du lait conventionnel (hors SIQO et bio), à 332,6 €/1 000 l, reste inférieur de 11,4 €/1 000 l au prix d’août 2019

Consommation

"La Covid-19, un accélérateur de tendances en matière d'attentes sociétales"

79 % des consommateurs français estiment que consommer mieux coûte plus cher. ©Slawomir Fajer/AdobeStock

La Fédération du commerce et de la distribution (FCD) a livré son analyse de l’évolution de la consommation de viandes rouges et de produits laitiers à la suite de la première crise de la Covid-19, à l’occasion du conseil spécialisé « Ruminants » de FranceAgriMer du 27 octobre 2020.
 

FranceAgriMer

Une nouvelle instance thématique consacrée à la génétique animale

La Commission thématique interfilières (CTI) ressources génétiques remplace la Commission nationale d’amélioration génétique qui est supprimée. CP : MD.Guihard/Pixel6TM

Créée par un arrêté du 12 août 2020, la nouvelle Commission thématique interfilières (CTI) ressources génétiques, intégrée au sein de FranceAgriMer, est chargée « d’informer et d’éclairer les pouvoirs publics et les filières sur les évolutions économiques structurelles du secteur de la génétique animale », indique FranceAgriMer dans un communiqué.

Tendances en France

FranceAgriMer décrypte la consommation des produits laitiers en 2019

En moyenne en 2019, les prix à la consommation des produits laitiers ont enregistré des hausses plus prononcées que celle de l’indice général des prix à la consommation. CP : L.Roussel/Les studios associés/Cniel

FranceAgriMer  vient de publier le bilan de la consommation de produits laitiers en 2019. L'établissement y détaille les tendances d'achats, les volumes consommés et les prix moyens des produits à base de lait de vache, de brebis et de chèvre.

Filière ruminants

Les Français vont-ils continuer à manger autant français ?

Les Français ont consommé davantage de produits locaux durant le confinement. CP : DR

Après le confinement et ses impacts sur la filière des ruminants, FranceAgriMer pose les questions sur l'évolution du marché pour les prochains mois. 

FranceAgriMer

Prix du lait payé au producteur : « Une évolution atypique » en 2019

Pour FranceAgriMer, la mise en œuvre de la loi EGalim pourrait expliquer notamment l’absence de baisse saisonnière du prix du lait au printemps. CP : C.Helsly/Cniel.

Dans un panorama de facteurs plutôt négatifs pour la production laitière en 2019, le prix du lait payé au producteur a connu une évolution haussière tout au long de l’année, indique FranceAgriMer dans son bilan 2019 des marchés des produits laitiers, carnés et avicoles publié en février.

Conjoncture laitière

Le marché des produits laitiers perturbé par le coronavirus

Le coronavirus impacte la conjoncture laitière du mois de février 2020. CP : DR.

Les évolutions de prix sur le marché des produits industriels sont relativement modérées depuis quelques semaines. La tendance à la hausse sur le marché des poudres de lait s’est interrompue à la suite de la crise sanitaire du coronavirus qui perturbe les flux logistiques à destination et à l’intérieur de la Chine. 

Conjoncture laitière

La production de lait se redresse en ce début d’année

CP : DR.

Le marché des produits laitiers industriels présente en ce moment un bilan contrasté. Le prix de la poudre de lait écrémé augmente régulièrement depuis le printemps 2018. Il dépasse aujourd’hui les 2 800 € la tonne. 

Production de lait bio

La collecte a augmenté de plus de moitié en trois ans

Publié le 10/10/2019 par Marie Dominique GUIHARD dans
Les départements qui concentrent la production de lait bio la plus importante sont le Grand Ouest, le Nord, les Vosges, la Haute-Saône et le Massif central (source FranceAgriMer d’après EML FranceAgriMer - SSP). ©DR

Selon un rapport basé sur l’enquête mensuelle SSP-FranceAgriMer, la production de lait bio a connu « un essor considérable » en raison des conversions massives en 2015 et 2016.

Étude FranceAgriMer

Moins de livreurs, plus de lait par exploitation

Le phénomène de concentration de la production laitière dans certaines zones du territoire s’est affirmé au cours des dernières campagnes. ©C.Helsly/Cniel.

FranceAgriMer vient de publier les résultats d’une étude sur « Les structures de production laitière en France : livreurs et vendeurs directs », qui analyse les évolutions de la filière lait de vache sur la période 2008-2017.

Pages

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site