La référence technique au service des éleveurs

Gnis

Gnis

Prairie : comment faire face à la sécheresse

Publié le 31/07/2019 par Marie Dominique GUIHARD dans
Les associations graminées légumineuses sont à semer dès la récolte. ©DR

Le Gnis donne quelques solutions pour éviter les conséquences économiques et techniques de la sécheresse sur les prairies.

Gnis

De l’intérêt des plantes de service

Le Gnis propose deux réglettes pour choisir et caractériser les plantes compagnes encore appelées plantes de service, engrais verts ou cultures intermédiaires multi-services.

Le Gnis détaille les atouts des plantes compagnes, des engrais verts ou des cultures intermédiaires multi-services et annonce la sortie de deux réglettes pour raisonner le choix des espèces pour les cultures intermédiaires et les cultures dérobées à vocation fourragère.

Gnis

L’intérêt des légumineuses revisité

Publié le 12/06/2019 par Marie Dominique GUIHARD dans
Les légumineuses, rappelle le Gnis, sont toujours appréciées par les animaux.

Les légumineuses, de plus en plus introduites dans les mélanges fourragers, nécessitent de bien les connaître pour les choisir à bon escient. Le Gnis rappelle leurs principales caractéristiques.  

Gnis

Favoriser les « bonnes espèces fourragères »

Publié le 16/05/2019 par Marie Dominique GUIHARD dans
La présence d'adventices doit être contenue. ©GNIS

Le Gnis rappelle toutes les conditions et les mesures nécessaires pour avantager les plantes fourragères productives, appétentes, riches en valeur alimentaire et condimentaires

Gnis

Quelques règles simples de pâturage

Publié le 03/05/2019 par Marie Dominique GUIHARD dans
Bien gérer le pâturage se décline en quelques règles édictées par le Gnis.

En six chapitres, le Gnis rappelle les règles de bonnes pratiques en pâturage. Le fourrage récolté directement par l’animal permet de dégager les meilleures marges sur les coûts alimentaires à condition d’assurer "un pâturage de qualité, c’est-à-dire à la fois en termes d’appétence et de valeurs alimentaires.

GNIS

Sursemis : d'abord évaluer la situation

Publié le 29/04/2019 par Marie Dominique GUIHARD dans
Le sursemis demande de bonnes conditions pour semer et une surveillance ensuite  de la concurrence de la flore déjà installée.

Face aux pratiques de sursemis qui ont déçu certains éleveurs, le Gnis revient sur cette technique qui permet d’installer une nouvelle prairie avec un minimum de travail et de coût.

GNIS

Observer sa prairie pour prendre les bonnes décisions

Publié le 04/04/2019 par Hélène Flamant dans
Un vide trop grand laisse la place aux adventices. Il convient de sursemer. Photo : ©Gnis.

Diagnostiquer sa prairie n’est pas chose facile si on n’a pas un fil directeur d’observation et de réflexion. Le Gnis apporte ses recommandations pour améliorer sensiblement ses prairies. Une opération facile et bien souvent peu coûteuse.
 

Pages