La référence technique au service des éleveurs

Gnis

GNIS

Réussir son semis ou son sursemis de prairies

Publié le 23/07/2018 par Hélène Flamant dans
 Il faut vérifier fréquemment la profondeur de semis. Photo : DR

Chacun est convaincu de l’intérêt de ressemer les prairies pour une productivité accrue, une qualité maximale et une saisonnalité adaptée à ses besoins. Des outils d’aide à la décision – réglette du Gnis, les www.prairies-gnis.org ou www.herbe-book.org  – sont en libre accès. Il reste ensuite à réussir l’implantation. Voici les conseils de Bruno Osson, du Gnis.

Semences fourragères

Quatre étapes pour créer une nouvelle variété

Des échantillons sont réalisés à la récolte afin de déterminer la teneur en eau et la valeur alimentaire. Photo : S. Bot/ATC

Les sélectionneurs mettent une douzaine d’années pour créer une nouvelle variété de graminée fourragère. La sélection compte différentes étapes : la pépinière, le clone, le polycross et les essais en parcelle.

Concours prairies

Plus de rendement avec une association RGA/TB

Publié le 12/10/2016 par Alice Cotens dans

Le Gaec Les Hermones, dirigé par Jacques Caddoux et Florian Cavargna, tous deux éleveurs bovins laitiers en Haute-Savoie, a pour objectif de conforter son autonomie fourragère notamment en pâturage : ils souhaitent sécuriser le rendement de leurs prairies, dont certaines sont fortement dégradées.

Concours Prairies

Régénérer une prairie grâce au sursemis

Chaque année, à l'occasion du Concours prairies organisé par le Gnis, des centaines d'étudiants réfléchissent à l'amélioration des systèmes fourragers à partir de cas concrets d'exploitations agricoles. Photo : DR

Le Gaec Uhalte-Borda élève un troupeau de brebis laitières de race manex têtes noires à Laguinge-Restoue, un petit village souletin des Pyrénées-Atlantiques (64). Dans le cadre du Concours prairies organisé chaque année par le Gnis, Marion Mercadal et Maider Zamponi, deux étudiantes en BTS au Legta Hector Serres dans les Landes, ont réfléchi à une solution pour améliorer les rendements…

GNIS

Sursemis de prairies: c'est maintenant

Publié le 05/09/2016 par Alice Cotens dans
Le sursemis en fin d'été permet aussi de semer dans des parcelles habituellement moins portantes. Photo : DR

Le sursemis de prairie est une technique qui consiste à introduire de la semence fourragère dans la prairie sans détruire la flore initiale.

Concours prairies

L'affouragement vert peut réduire le coût du lait

Chaque année le concours prairies désigne 4 lauréas chez les étudiants en BTS. Photo : DR

Le Gaec de la Cour du Tremblay à Bécon-les-Granits (Maine-et-Loire) produit près d'1 million de litres de lait avec 125 vaches laitières normandes et prim'holstein sur 290 ha.

Concours prairies

Des prairies multi-espèces pour diminuer les coûts

Dans le cadre du Concours prairies du Gnis, deux étudiants en BTS à l’ESA d’Angers ont aidé deux éleveurs à diminuer le coût alimentaire de leur troupeau.

Thierry et Florence Beau, associés de l’EARL d’Esset en Poitou-Charentes, souhaitent implanter de nouvelles prairies dans leur assolement pour diminuer le coût alimentaire de leur troupeau laitier. Dans le cadre du Concours prairies du Gnis, Thomas Cornuault et Julien Grellier, étudi

Concours prairies

Allier autonomie et agronomie avec une dérobée

Chaque année à l’occasion du Concours prairies, des centaines d’étudiants en BTS réfléchissent à l’amélioration des systèmes fourragers dans des cas concrets d’exploitations agricoles. Photo : Gnis.

Le Gaec du Gourdou-Nord, situé dans la plaine Lauragaise à Bourg-St-Bernard (Haute-Garonne), élève 85 vaches laitières, 150 chèvres laitières et exploite 134,7 hectares…

Concours prairies

Vers l’autonomie protéique avec la luzerne

Chaque année à l’occasion du Concours prairies, des centaines d’étudiants en BTS réfléchissent à l’amélioration des systèmes fourragers dans des cas concrets d’exploitations agricoles. Photo : Gnis.

Gérard Lagrange, naisseur-engraisseur de limousines à Saint Priest Ligoure (Haute-Vienne), recherche avant tout l’autonomie alimentaire et protéique de son exploitation. Dans le cadre du Concours prairies du Gnis en 2013-2014, deux étudiants ont réfléchi avec lui à la manière d'atteindre cet objectif.

Pages