La référence technique au service des éleveurs

institut de l'élevage

Écophyto

Moins de phyto consommés en polyculture-élevage

La présence de cultures fourragères dans les assolements explique en grande partie les différences d’usages de produits phyto avec une réduction de 35 % des IFT. Photo : A. Cotens/Pixel image

Lors des 22e journées 3R qui se sont déroulées les 2 et 3 décembre 2015, Nicolas Chartier, chef de projet Dephy/Écophyto au sein de l’Institut de l’élevage, a présenté une étude visant à mesurer et analyser les différences d’usages de produits phytosanitaires entre systèmes de polyculture-élevage et systèmes de grandes cultures.

Compétitivité en élevage herbivore

Bien calculer son coût de production avec Couprod

Couprod, un logiciel qui analyse les résultats économiques pour repérer les leviers d'amélioration. Photo: A.Cotens/Pixel image

L’Institut de l’élevage lance son logiciel unique de calcul du coût de production, du prix de revient et de la rémunération permise par le travail : Couprod. Cet outil se veut adapté à toutes les exploitations d’élevages herbivores (bovins, ovins et caprins). À terme, il doit remplacer les divers outils Excel dédiés à chaque filière.

Impact environnemental

Combien de litres d'eau pour 1L de lait?

L’élevage laitier présente 3% du prélèvement d’eau en général pour l’abreuvement. Photo : Bernard 63-fotolia

Au même titre que le changement climatique ou que la pollution de l’air, la préservation de la ressource en eau est une préoccupation croissante. Selon une récente étude de l’institut de l’élevage, 1 à 3 litres d’eau sont consommés pour produire un litre de lait.

Ailleurs

Le Kazakhstan mise sur la génomique

Le Kazakhstan s’est fixé comme objectif de génotyper et phénotyper, à terme, 10 000 femelles. Photo : DR

Si le Kazakhstan est plus connu pour ses ressources énergétiques que pour son potentiel agricole, il se place aujourd’hui au 6e rang des exportateurs de céréales et connaît également une croissance de sa production laitière. Pour atteindre au plus vite l’autonomie alimentaire, le pays cherche à se doter d’outils de sélection innovants.

Bovins viande

Quels bâtiments demain en élevage allaitant ?

 Il existe aujourd'hui des solutions plus économes en paille que l'aire paillée. Photo : DR.

Entre 2015 et 2025, 500 à 600 000 vaches allaitantes seront à reloger en France, et 60 000 places/an seront à créer pour les jeunes bovins, selon Jacques Capdeville de l’Institut de l’élevage.

Beiser Environnement

Une niche qui protège mieux du chaud et du froid

La niche à veaux isolée a un effet bénéfique en atténuant les variations de température. Photo Beiser

La société Beiser environnement a présenté à l'occasion du Space une nouvelle niche à veaux en polyester, comprenant un matériel isolant à base de résine et de fibre de verre.

Marchés mondiaux des produits laitiers

Accélération en marche de la production laitière

Le marché européen des produits laitiers est solide mais mature. La croissance démographique européenne connaît une légère hausse mais la population n'absorbera pas pour autant les volumes additionnels. Le lait supplémentaire devra être être exporté, vers l'Asie notamment. Photo : Fotolia.

Après un premier semestre 2013 au ralenti, la production laitière mondiale connaît un rebond depuis le second semestre, qui se poursuit en ce début d'année 2014. L'Europe, la Nouvelle-Zélande et désormais les Etats-Unis se mobilisent pour répondre à la demande toujours croissante des bassins déficitaires en production, à commencer par la Chine.

Les tendances 2013 du contrôle laitier

Moins d'élevages laitiers mais plus de vaches

Alors que le nombre d'adhérents au Contrôle Laitier a diminué en 2013, le nombre de vaches contrôlées a, lui, augmenté.

Édités chaque année par l’Institut de l’Élevage, en collaboration avec France Conseil Élevage et le CNBL, les résultats du Contrôle Laitier 2013 sont désormais disponibles

Économie

Le paradoxe de la filière viande bovine française

La filière viande bovine française est menacée par des accords commerciaux qui devraient ouvrir davantage le marché européen aux viandes des pays tiers (Canada, États-Unis, Brésil...). Crédit photo : H.Grare/Pixel Image

Le cheptel bovin européen ne cesse de régresser : il a perdu 10% de ses vaches en dix ans. Un phénomène lié à la restructuration du cheptel laitier. Le cheptel allaitant est, en effet, resté relativement stable. Il dépasse désormais largement le cheptel laitier. Avec 4,1 millions de vaches, la France compte un tiers du cheptel allaitant européen.

Production laitière

Avec la fin des quotas, faut-il produire plus ou arrêter le lait?

Arrêter la production laitière c'est s'exposer à une baisse de l'EBE de l'ordre de 30 à 50%.

Produire plus de lait? Arrêter la production laitière? La fin prochaine des quotas interroge les éleveurs. Alors qu'arrêter la production laitière apparaît comme un choix difficilement gagnant, augmenter la production laitière peut être envisagé en actionnant les bons leviers pour optimiser le revenu.

Pages