La référence technique au service des éleveurs

luzerne

Cultiver sa rentabilité - LG

Trois critères pour choisir ses variétés de maïs

Stéphane Leullier choisi ses variétés de maïs en fonction des UF, de la digestibilité et de la vigueur de départ.
Dans ce nouvel épisode de "Cultiver sa rentabilité", cap sur la Somme chez Stéphane Leullier...

Concours prairies Gnis

Miser sur la luzerne pour plus de protéines

Implanter une luzernière, la solution pour gagner en autonomie protéique.

Chaque année, le Gnis organise le concours prairie. Le concours s’adresse aux étudiants de BTS et d’IUT.

Finition des génisses viande

Luzerne et trèfle violet peuvent remplacer le soja

Les essais de la station de Mauron montrent que les génisses charolaises sont aussi bien finies avec une ration composée d’ensilage de maïs et d’enrubanné de luzerne ou de trèfle violet. Photo : Station de Mauron

L’utilisation de légumineuses enrubannées permet de remplacer le tourteau de soja pour la finition des génisses viande. Telle est la conclusion d’un essai mené à la station expérimentale bovine de Mauron, dans le Morbihan.

Du semis à la récolte

Devenez un pro de la luzerne

Publié le 26/04/2017 par Hélène Flamant dans
La luzerne doit être semée à la bonne densité. Il faut viser 900 graines/m² pour un objectif de 500 pieds/m² à l’implantation. Photo : H.Grare/Pixel Image

« Tout le monde connaît les atouts agronomiques de la luzerne, mais tout le monde ne sait pas forcément bien la cultiver », a introduit Teddy Rioufreyt, ingénieur développement chez Jouffray Drillaud. Le semencier organisait, début avril, dans les Vosges, en partenariat avec la CAL, une matinée "Pro-Luzerne" consacrée à la conduite et à la valorisation de la culture.

Fourrages

Le Moyen-Orient bientôt à la recherche de luzerne

Les acheteurs saoudiens exigent un fourrage avec un haut taux de protéines et un niveau de NDF inférieur à 39%. Photo : D.Bodiou/Pixel image

Lors d’un conseil des ministres saoudien en octobre 2016, a été validée l’interdiction de produire des fourrages irrigués avec de l’eau issue de forages à partir du 1er janvier 2019. Ce qui signifie la fin de la luzerne dans le pays…

Claas

La récolte fourragère devient high-tech

L'usine de déshydratation de Saint-Remy-sur-Bussy (Marne) teste actuellement une autochargeuse. Crédit photo : M. Lecourtier/Pixel image

Le 3 juin dernier, Claas France a présenté certains de ses matériels de récolte de fourrage lors d’une journée nommée « la récolte High Tech ».

Luzerne

SAS Gold, nouvel enrobage de Jouffray-Drillaud

Photo : D.Bodiou/Pixel Image

Le semencier Jouffray Drillaud lance S.A.S Gold, une nouvelle technologie d'enrobage des semences de luzerne, qui associe pré-inoculation et micronutrition.

Bleu-Blanc-Cœur

Les éleveurs engagés Éco-méthane récompensés

Bleu-Blanc-Cœur remet sa rétribution à un éleveur laitier. De gauche à droite : Dominique Sauvage, responsable pôle expertise restauration Orange, Jean-Pierre Pasquet, co-président de Bleu-Blanc-Cœur, et Julien Frémont, éleveur laitier engagé Éco-méthane. Photo : DR

En 2015, Bleu-Blanc-Cœur a fait appel à plusieurs acteurs économiques pour soutenir les éleveurs laitiers inscrits dans la démarche environnementale Éco-méthane, c'est-à-dire engagés dans la réduction de leurs émissions de méthane.

Concours prairies

Vers l’autonomie protéique avec la luzerne

Chaque année à l’occasion du Concours prairies, des centaines d’étudiants en BTS réfléchissent à l’amélioration des systèmes fourragers dans des cas concrets d’exploitations agricoles. Photo : Gnis.

Gérard Lagrange, naisseur-engraisseur de limousines à Saint Priest Ligoure (Haute-Vienne), recherche avant tout l’autonomie alimentaire et protéique de son exploitation. Dans le cadre du Concours prairies du Gnis en 2013-2014, deux étudiants ont réfléchi avec lui à la manière d'atteindre cet objectif.

Pages