La référence technique au service des éleveurs

montbéliarde

Question de santé spécial boiteries

Les six étapes clés du parage préventif

Florent Henriet, éleveur dans le Doubs, réalise le parage fonctionnel.
Pour ce nouvel épisode de Question de santé spécial boiteries, direction le Doubs. Au Gaec du Séquoia, Florent Henriet éleve 150 montbéliardes sur 250 ha pour une production annuelle de 850 000 l...

Holstein-Monbéliarde

Choisir sa race pour réduire ses coûts

À l'échelle de l'exploitation, le meilleur niveau de produits, associé à des charges opérationnelles maîtrisées, permettent aux élevages en montbéliarde de générer plus de ressources financières ( EBE).

Après avoir comparé la montbéliarde et la prim’holstein sous leurs aspects biologiques dans notre premier article, l’heure est venue de comparer le coût de production de ces deux troupeaux. 

Performances biologiques

La montbéliarde devance la holstein

D'un point de vue biologique, la montbéliarde offre de meilleures performances.

Souvent comparées, les prim’holstein et les montbéliardes disposent de critères de productivité à la fois similaires et différents. De ce fait, les coûts de production varient d’un système à un autre.

Question de santé spécial boiteries #2

Changement de bâtiment, comment limiter les risques de boiteries ?

Julien Le Mauff, éleveur dans les Côtes-d'Amor a suivi une formation au parage et à la détection des boiteries.
Pour le deuxième épisode de « Question de santé » spécial boiteries, direction les Côtes d’Armor (22). Le Gaec Le Mauff possède un troupeau de 145 vaches composé ....

Races bovines laitières

Le croisement s’accompagne de gains de rentabilité

Selon l’Inra, les effets bénéfiques du croisement entre races ne sont obtenus à plein qu’au bout de 10-15 ans et en soumettant tout le troupeau à un schéma de croisement rotatif. Photo : DR

Le croisement entre races bovines laitières reste très peu développé en France. Selon l’Inra, dans le contexte actuel de prix instables, tant pour les intrants que pour le lait commercialisé, « cette pratique apparaît comme une voie pertinente pour améliorer les performances technico-économiques des ateliers initialement en race pure Holstein et produisant jusqu’à 9 000 l/vache/an ».

Croisement laitier

Croiser pour tendre vers son troupeau idéal

"Croiser, c’est aussi pour moi se réapproprier la sélection et le plan d’accouplement", Hervé Léal, éleveur dans le Finistère. Photo : A.Cotens/Pixel Image.

Fortement utilisé aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et aux Pays-Bas, le croisement laitier reste marginal en France mais connaît un regain d’intérêt. En 2015, les croisements représentaient 1,5% des IA premières, en croissance de 30 à 40 % par rapport à 2010.

Gaec La grange de la haute-vallée, Cantal

Comprendre et améliorer les pratiques de traite

Le Lactocorder fournit des informations sur la dynamique de traite vache par vache, ainsi que sur le lavage de la machine à traire. Photo : M.Ballan/Pixel image
Le Gaec La grange de la haute-vallée a eu recours à l'audit de traite Lactocorder proposé par Cantal conseil élevage.

Concours national montbéliarde

Une 17e édition "volcanique"!

Cette année 240 animaux provenant de toute la France, et même d’Europe, seront exposés.
Le 17e concours national de la race montbéliarde est organisé cette année au cœur du Massif central, terre d’adoption de la race, à l’occasion de la 22e édition du Sommet de l’élevage.