La référence technique au service des éleveurs

lactation

Santé

L’abreuvement et l’alimentation, points clés pour limiter les impacts du stress

L’eau doit être disponible en qualité et en quantité. La recommandation est de 8 à 10 cm de points d’eau par vache. CP : Pixel6TM

Le stress thermique peut avoir un impact significatif sur la production et sur le bien-être des bovins. Afin de limiter ses effets sur le troupeau laitier, des leviers peuvent être actionnés, à commencer par la gestion de l’alimentation et de l’abreuvement. 

Santé

Stress thermique : un impact sur la productivité des vaches laitières

Le stress thermique peut avoir un impact sur la productivité des vaches laitières de plusieurs manières, notamment en réduisant l’ingestion et la production de lait, et en affectant les performances de reproduction. CP : AdobeStock/oceane2508

Avec l’été, revient le risque d’épisodes de fortes chaleurs, peu appréciés par les vaches laitières qui se sentent plus à l’aise au frais. « La zone de température de confort de la vache se situe entre - 5°C et 20°C. Lorsque sa température corporelle (de 38,5 °C) est dépassée, l’animal entre en stress thermique », explique Olivier Véron, nutritionniste chez Littoral Normand.

Les tendances 2017 du Contrôle Laitier

De nouveaux progrès en taux et nombre de cellules

La situation cellulaire s’est encore améliorée en 2017. La proportion de lactations qui présentent l’ensemble des contrôles inférieurs à 300 000 cellules atteint 47,8%. Photo : S Fraisse/CNIEL

Édités chaque année par l’Institut de l’élevage, en collaboration avec France Conseil Élevage et le CNBL, les résultats du Contrôle laitier 2017 sont désormais disponibles.
 

Prim’Holstein France

eCow, pour un classement économique des vaches

eCow était en démonstration sur le stand de Prim’Holstein France lors du Space où chaque éleveur adhérent pouvait tester le logiciel et repartir avec le classement économique des vaches de son troupeau. Photo : D. Bodiou/Pixel image

Lors du Space 2017, Prim’Holstein France a lancé le logiciel eCow, une solution de classement économique des vaches laitières, révélant la rentabilité des animaux au sein des élevages.

Les tendances 2016 du Contrôle Laitier

Une embellie de la situation cellulaire

Le nombre global d’élevages adhérents au Contrôle Laitier a de nouveau reculé en 2016, tout comme le nombre de lactations qualifiées. Photo : L Gueneau/Cniel

Édités chaque année par l’Institut de l’élevage, en collaboration avec France Conseil Élevage et le CNBL, les résultats du Contrôle Laitier 2016 sont désormais disponibles.

Étude Elanco

Lait : des maladies plus coûteuses qu'on imagine

Une lactation réussie repose sur une bonne gestion de la période de transition de 90 jours. © A. Lavoisier/Pixel image

« Une lactation réussie repose sur une bonne gestion de la période de transition de 90 jours : du début du tarissement à la fin du premier mois de lactation », souligne Flore Suter, chef de produit filière lait chez Elanco. Durant cette période des 90 jours clés, toutes les vaches laitières doivent faire face à deux syndromes principaux qui ont des conséquences sur leur santé et leur bien-être, en particulier dans le premier mois de lactation.

Les tendances 2014 du Contrôle laitier

Plus de vaches par élevage et de lait par vache

Le nombre global d’élevages actifs au Contrôle laitier a de nouveau baissé en 2014 alors que le nombre total de lactations a augmenté.  Photo : F.MILLION/CNIEL

Édités chaque année par l’Institut de l’Élevage, en collaboration avec France Conseil Élevage et le CNBL, les résultats du Contrôle laitier pour 2014 sont désormais

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site