La référence technique au service des éleveurs

stress thermique

Santé

L’abreuvement et l’alimentation, points clés pour limiter les impacts du stress

L’eau doit être disponible en qualité et en quantité. La recommandation est de 8 à 10 cm de points d’eau par vache. CP : Pixel6TM

Le stress thermique peut avoir un impact significatif sur la production et sur le bien-être des bovins. Afin de limiter ses effets sur le troupeau laitier, des leviers peuvent être actionnés, à commencer par la gestion de l’alimentation et de l’abreuvement. 

Santé

Stress thermique : un impact sur la productivité des vaches laitières

Le stress thermique peut avoir un impact sur la productivité des vaches laitières de plusieurs manières, notamment en réduisant l’ingestion et la production de lait, et en affectant les performances de reproduction. CP : AdobeStock/oceane2508

Avec l’été, revient le risque d’épisodes de fortes chaleurs, peu appréciés par les vaches laitières qui se sentent plus à l’aise au frais. « La zone de température de confort de la vache se situe entre - 5°C et 20°C. Lorsque sa température corporelle (de 38,5 °C) est dépassée, l’animal entre en stress thermique », explique Olivier Véron, nutritionniste chez Littoral Normand.

Vaches laitières

La levure réduit les effets du stress thermique sur l’efficacité alimentaire

Selon les résultats de l’étude, la supplémentation en levure vivante permet d’améliorer le comportement alimentaire de la vache laitière, avec un allongement du temps de mastication et de rumination. CP : D. Bodiou/Pixel6TM

La levure spécifique ruminants Saccharomyces cerevisiae CNCM I-1077 (Levucell SC) contribue, grâce à ses effets positifs sur le pH ruminal et sur le comportement alimentaire, à atténuer les effets négatifs du stress thermique sur l’efficacité alimentaire des vaches laitières. 

Bâtiments d'élevage laitier

S'adapter dès maintenant au changement climatique

Modifier les bardages en ajoutant des ouvertures modulables est une possibilité pour augmenter le confort des vaches laitières en période estivale. Photo : ©H.Flamant/Terroir Est

Depuis un an, et dans le cadre du projet Climalait, la filière laitière s'intéresse à l'adaptation des bâtiments d'élevage laitier face au changement climatique. Les premières pistes d'adaptation ont été évoquées à l'occasion de la conférence Grand angle lait organisée le 2 avril dernier par l'Institut de l'élevage.

Étude Lallemand Animal Nutrition

Le stress thermique affecte la composition du lait

En période de stress thermique, différents indicateurs sont affectés, comme la matière grasse du lait et le ratio TB/TP qui apparaissent significativement plus bas. Photo : D.Bodiou/Pixel image

Le stress thermique, même à faible niveau, peut avoir un impact significatif sur la production et le bien-être des troupeaux laitiers.

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site