La référence technique au service des éleveurs

Origen Normande

Deux index spécifiques de santé du pied en Normande

Origen Normande est le 1erschéma de sélection normand à proposer des index de santé du pied.

"Les lésions du pied sont le troisième problème de santé rencontré en élevage laitier après les problèmes de mammites et de fertilité", rappelle Amélie Vallée, responsable recherche et développement chez Gènes Diffusion. Pour rappel, un animal avec des lésions peut voir son taux de production diminuer de 300 à 600 kg de lait et son taux de fécondité chuter de 20 %. 

Ainsi, afin d’endiguer ce phénomène, après un an de travail, Origen Normande est le 1erschéma de sélection normand à proposer des index de santé du pied. Cet index est issu du partenariat crée avec Gènes Diffusion et trois entreprises de conseil en élevage, Littoral Normand, Seenergi et Elvup. "Cette collaboration, nous a offert l’opportunité d’avoir une base de données de presque 13 000 femelles normandes parées", se félicite Amélie Vallée. Sur les 12 700 femelles normandes parées, 85 % présentent au moins une lésion du pied. Parmi les plus présente, la mortellaro avec 33,1 %, la limace avec 27,5 % et l’ulcere de la sole qui représente 17,6 % des cas. 

Durant ce travail de recherche, "c’est la première fois que les héritabilités des lésions du pied ont été estimées en race normande, affirme Amélie Vallée, La résistance aux lésions des pieds a donc bien une cause génétique que nous pouvons identifier et mesurer ".

La génétique, un investissement

Origen Normande a donc sorti deux index génomiques spécifiques pour la mortellaro et l’ulcère. Pourquoi ce choix ? "La mortellaro est la lésion la plus fréquente, elle est extrêmement contagieuse et très difficile à éradiquer. L’ulcère, quant à lui, a de très loin le plus impact économique, plus de 3 fois le coût d’une mortallero. Il est difficile à prévenir et devient vite très douloureux pour l’animal. La vache peut alors avoir un taux de fertilité en baisse de plus de 30 % et voire son risque de réforme augmenter de 40 % ", explique Amélie Vallee. 

Avec la base de données récolté et le recours à la méthode single-step, Origen Normande a développé la première évaluation génomique en race Normande. "Notre travail, appuyé par le haut niveau et la rigueur d’expertise scientifique de l’Université néerlandaise de Wageningen et de l’Institut Pasteur de Lille a abouti à une évaluation génomique qui prédit précisément le potentiel génétique de résistance d’un animal", détaille la responsable de la recherche et du développement. 

"Un génotypage coûte en moyenne 40 € par animal, ce qui n’engendre pas de surcoût pour génotyper des femelles normandes. Il faut voir la génétique comme un investissement et non une charge", affirme Aurélien Michel, directeur général d’Origen Normande. Tous les taureaux reproducteurs diffusés par Origen Normande sont indexés pour la mortellaro et l’ulcère. "L’évaluation géomique est également ouverte à toutes les femelles. Ces données seront disponibles dès la prochaine sortie d’index officiels, en décembre 2018",précise Aurélien Michel.


 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.