La référence technique au service des éleveurs

Alimentation

Moins de travail et un sevrage précoce des veaux, c’est possible !

Limiter les rations en lait et augmenter le niveau de concentrés dès la troisième semaine préparent mieux les veaux au sevrage. CP : M-D.Guihard/Pixel6TM

Les essais de la ferme expérimentale des Trinottières, située dans le Maine-et-Loire, confirment l’intérêt de limiter les rations de lait au profit des concentrés pour assurer un sevrage plus serein mais aussi plus économe en temps et en coût alimentaire.

 Dans le cadre des formations en ligne de l’entreprise de conseil Eilyps, la ferme expérimentale des Trinottières, basée à Montreuil-sur-Loir (49), a déroulé les derniers résultats de ses essais sur l’alimentation des veaux. David Plouzin, responsable génisses, a planté le décor :

« Nous voulions montrer que la technique consistant à réduire le nombre de repas en lait entier était aussi efficace voire plus que celles américaine et canadienne où il est question de donner aux veaux une quantité importante de lait (8 litres de lait à 8 jours) afin de favoriser les vêlages précoces et espérer une bonne carrière laitière. »

Or, depuis quinze ans, les essais des Trinottières ont montré que l’objectif d‘atteindre 200 kg en six mois avec un premier vêlage à 25 mois et des niveaux de 10 000 litres de lait par vache était possible en nourrissant les veaux avec moins de 250 litres de lait pour un coût alimentaire de moins de 200 euros par vache.

Une ration de lait du simple au double

Deux lots de 20 veaux dès la naissance ont donc été étudiés selon des plants lactés différents. Le premier économe en lait entier et l’autre plus soutenu. Du concentré en granulés a été donné progressivement aux veaux de la naissance à six mois complété par du foin ainsi que de l’eau à volonté. Tous les veaux ont reçu trois litres de colostrum dès la naissance puis deux litres (surplus conservé au froid) à la buvée suivante. Ensuite, les veaux passent à une buvée collective (le lait est conservé dans un taxi lait). Les veaux soumis au plan économe ont ingurgité 216 litres de lait au bout de huit semaines selon un schéma précis. La ration de lait du dimanche est alors supprimée et compensée par du concentré (17 % de matière azotée totale) à l’âge de trois semaines. Les autres veaux ont reçu 402 litres de lait.

Une croissance plus homogène

Résultat, avec un poids identique à la naissance, les veaux du lot plus économe pèsent 6 kg de moins que l’autre lot au moment du sevrage. Pour atteindre les 200 kg nécessaires, le lot du plan économe l’atteint deux jours plus tard que l’autre. Le GMQ (meilleur gain moyen quotidien) est satisfaisant pour les deux lots, celui du plan économe étant inférieur de 136 g. En revanche, sa consommation de concentrés est supérieure de 14,1 kg. Rationnée en lait, la consommation de concentrés pour le lot économe est plus importante au quotidien. La croissance de ces veaux est aussi plus homogène. Aussi, la veille du sevrage, tous les veaux du lot économe ont ingéré plus de 2 kg de concentrés, ce qui les prépare bien au sevrage. En revanche, ce n’était pas le cas de l’autre lot pour lequel certains veaux avaient consommé moins de 2 kg de concentrés.
 

Un risque de maladies moindre

Fin septembre, presque tous les veaux du lot le plus soutenu ont subi une diarrhée alimentaire blanche pâteuse due le plus souvent à un excès de matière grasse dans la ration. Pour l’éradiquer, du vinaigre de cidre a été ajouté au lait et de la bentolite (argile) dans les concentrés. Aucun réhydratant et antibiotique n'a été nécessaire. Afin de poursuivre l’essai dans de bonnes conditions, le protocole a été revu. En octobre, la quantité de lait quotidienne a donc été revue à la baisse.

Des coûts alimentaires plus faibles

Économiquement, le lot le plus économe sort gagnant de l’essai. À six mois, le GMQ est supérieur à l'autre lot. Le temps de travail a été réduit de 37 % en raison d’un nombre moindre de repas/semaine. Le coût alimentaire de la naissance à six mois atteint 22 euros/génisse.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site