La référence technique au service des éleveurs

Horsch

Régularité de la profondeur d’un semis de maïs : un paramètre essentiel

Publié le 15/04/2019 par Hélène Flamant dans
Des essais comparatifs menés par Horsch montrent que la levée homogène des pieds, conditionnée par la pression appliquée sur l’élément semeur, est l’un des paramètres les plus importants afin de maximiser le rendement futur du maïs. Photo : ©C.Milou/Pixel6TM.

Des essais comparatifs menés par Horsch montrent que la levée homogène des pieds, conditionnée par la pression appliquée sur l’élément semeur, est l’un des paramètres les plus importants afin de maximiser le rendement futur du maïs.

La majorité des agriculteurs que nous rencontrons estiment que l’écart entre chaque graine sur une même ligne de semis de maïs est un paramètre central du semis influant sur le rendement, explique Etienne de Saint Laumer, responsable des essais maïs au sein du service marketing du groupe Horsch. Mais nous avons été interpellés par plusieurs études, notamment celle menée par un semencier sur l’homogénéité de la levée.

Horsch mène depuis 2015 ses propres essais à travers l’Europe, chez des agriculteurs ayant des conditions pédoclimatiques variées.

L’objectif de ces essais a été, entre autres, de comparer la relation entre l’homogénéité de la levée et l’écartement sur le rang. Les résultats ont été probants : après analyse du rendement, les pieds les plus productifs sont ceux qui lèvent en premier, et non ceux qui sont isolés sur la ligne de semis. Le maïs étant une plante en C4, elle nécessite une intensité lumineuse importante. Les pieds levés plus tôt font de l’ombre aux autres, qui sont alors pénalisés.

Chercher la pression optimale de l'élément semeur

Au moment du semis, un facteur central impacte l’homogénéité de la levée des plantes : la pression sur l’élément semeur.

Nous avons remarqué que l’application d’une pression trop faible entraine un pianotage des éléments semeurs, une irrégularité de profondeur et donc une levée échelonnée. À l’inverse, une pression importante entraine une profondeur de semis régulière, mais peut également compacter le sillon, empêcher un bon développement racinaire et donc induire un développement hétérogène des plantes, détaille Etienne de Saint Laumer.

Il est donc important d’avoir toujours une pression optimale, que le sol soit caillouteux ou sensible à la compaction.

Le système AutoForce, présent sur le semoir Maestro, ajuste automatiquement la pression du semis en fonction du type de sol rencontré. Les graines sont semées à la même profondeur et captent ainsi le même taux d’humidité. Elles germent donc au même moment, assurant l’homogénéité de la levée. 

Nos essais ont démontré que la levée homogène assurée par le système AutoForce entraine une hausse de rendement de 0,5 tonnes/hectare en maïs grain, dans le cas où la parcelle a un potentiel de rendement de 10 à 12 tonnes/hectares, conclut Etienne de Saint Laumer.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.